Page Facebook de la S.E.V.

https://www.facebook.com/ecrivainsdevendee/

Michel Dillange, ancien Président de la société des Ecrivains de Vendée nous a quittés

C’est avec beaucoup d’émotion que nous apprenons le décès de Michel Dillange à quelques jours de ses 90 ans.

Il présida notre Société des Ecrivains de Vendée entre 2000 et 2007. Il avait tout naturellement succédé au fondateur de la Société, Joseph Rouillé, grâce à la notoriété importante qu’il connaissait et aux ouvrages qu’il avait publiés, entre autre sur la Vendée.

Architecte libéral à l’origine, il était docteur en Histoire de l’Art et était devenu en 1973 Architecte d’ Etat et Architecte des Bâtiments de France. A ce titre, il avait été nommé Conservateur de plusieurs monuments parisiens, dont le Palais Royal et la Sainte-Chapelle. Il fut aussi sculpteur.

On ne compte plus les prix et distinctions amassés au cours d’une longue vie d’artiste et d’écrivain : Prix du Patrimoine Architectural, Chevalier de l’Ordre des Arts & Lettres, Médaille d’argent de la Ville de Paris, Chevalier de l’ordre National du Mérite, Prix Jean-Jacques Audubon.

Passionné de littérature et d’Histoire, il publia de nombreux ouvrages, les premiers très en phase avec son activité professionnelle et son amour de la Vendée, La Vendée Romane, puis L’Art roman en Vendée et Logis et demeures de Vendée, et de nombreux autres sur l’architecture parisienne. Il fit ensuite oeuvre d’historien avec Les Comtes de Poitou Ducs d’Aquitaine (Pris des Ecrivains de Vendée en 1995), puis Guillaume, le duc troubadour, ce qui ne l’empêcha pas de taquiner la muse avec, en 2010, La vie comme un poème.

Homme très ouvert, ami fidèle, qui aimait la convivialité et l’humour, nous perdons un grand serviteur de la Société et un bel esprit auquel nous tenions à rendre hommage. La cérémonie civile d’inhumation aura lieu le 23 juin à 10 heures, à l’ancien cimetière de La Tranche.


Retrouvez le dernier Lire en Vendée

Lire en Vendée

Cliquez sur le lien ci-dessous pour retrouver l’ensemble de la revue :

Lire en Vendée n°35 – décembre 2021

lire en vendée 35

Au sommaire : Mémoire d’écrivains et de personnalités disparus : Joseph Rouillé, Emile Baumann, Marcel Baudouin, Auguste Barrau, Henri Caillemer alias Charles Mauban – Rencontres avec Pierre Mauger, Delphine Giraud, Michel Adrien – Prix, salons et sorties – Théâtre et cinéma – Hommage à la FM – Pages de Vendée Historial – 19 pages de présentations des livres parus dans l’année – Pages du CVRH et des Ecrivains de la mer.

 

 

 

 

 


Remise des Prix de la Société des Ecrivains de Vendée 2021

Les Lauréats sont Pierre Mauger et Gwenael Bulteau

f8de8a757df906807f0a89643b108a21ee9ce8525e818b1f563cf001f25e1ac0

Les Prix de la Société des Ecrivains de Vendée 2021 ont été proclamés et remis, mardi 7 Décembre, à l’Hôtel du Département, en présence d’Alain Lebœuf, Président du Conseil départemental, de Maxence de Rugy, président de la Commission Civisme, et d’André Lorieu, Président du Crédit Mutuel Océan.

Le Prix des Ecrivains de Vendée a été attribué à Pierre Mauger pour son livre d’entretiens avec Jean Rousseau et François Blanchet, « 17 ans en 1940, Résistance, Prison et déportation », paru au Centre vendéen de recherches historiques.

Pierre Mauger, 98 ans, était présent à cette remise des prix et a pris la parole pour exprimer sa grande émotion et rappelé pourquoi il avait accepté de raconter cette période de sa vie. Agent de liaison du Colonel Rémy, il fut trahi, incarcéré à la Santé, puis à Fresnes. Déporté au camp de la mort de Mauthausen, il va survivre vingt-sept mois dans ce qu’il nomme « la succursale de l’enfer ».

« Merci pour ce que tu as apporté à notre pays, à notre Département et pour l’exemple d’humanité que tu as su développer. Notre devoir est de partager ce souvenir pour que nos enfants ne connaissent plus jamais ça ! », a dit Alain Lebœuf en rendant hommage à l’ancien député de la Vendée.

Le Prix des Ecrivains de Vendée – Crédit Mutuel Océan a été remis par André Lorieu, Président du CMO, à Gwenaël Bulteau pour son livre « La République des faibles », paru à La manufacture de livres. Professeur des écoles à Dompierre-sur-Yon, Gwenaël Bulteau a aussi obtenu pour ce livre le Prix Landerneau du Polar. L’action se déroule à Lyon, dans le monde ouvrier, à la fin du XIX ème siècle, en pleine affaire Dreyfus. Sur fond de nationalisme et d’antisémitisme, la trame du roman suit l’enquête déclenchée par la découverte du corps d’un enfant sur les pentes de la Croix-Rousse.

Cette manifestation a aussi été marquée par la parution du n° 35 de la revue « Lire en Vendée – Echos Musées », distribuée gratuitement dans les librairies, espaces culturels et bibliothèques su département. Elle sera prochainement consultable en ligne sur ce site.

 

d5bb94e20477b9e7bdb5522b5bd54df4a47a45d163eb2d28bff850004d9e9b93


 

La Société des Ecrivains de Vendée rend hommage à son fondateur lors de son AG 2021

La Société des Ecrivains de Vendée tient désormais son assemblée générale annuelle sur les « lieux » des grands auteurs vendéens. Mercredi 13 octobre, c’était au casino de Saint-Gilles-Croix-de-de-Vie, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de Joseph Rouillé, qui fut, avec Jean Huguet, le fondateur de la Société, en 1977. Son fils, Bertrand Rouillé, a retracé la vie et l’œuvre de son père, qui présida la Société de 1977 à 2000. Joseph Rouillé a écrit de nombreux ouvrages inspirés par la Vendée et son histoire. « La Mieux Aimée, amazone de Charette », a été adaptée au cinéma en 1984, par André Mallard, avec le concours de la troupe des comédiens de Challans.  Ce film a été projeté dans l’après-midi aux membres de la SEV. François Blanchet, le maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, a indiqué que la municipalité souhaitait donner le nom de Joseph Rouillé à un lieu ou un bâtiment pour honorer sa mémoire.

La Société des Ecrivains de Vendée, présidée par Gilles Bély,  réunit plus de 120 auteurs, , de naissance ou d’adoption, que notre département inspire. Sa revue « Lire en Vendée », gratuite et disponible dans les librairies et espaces culturels, présente leurs productions. Elle décerne chaque année deux prix qui, traditionnellement, sont remis aux lauréats à l’Hôtel du département en fin d’année. Les Prix 2020 ont récompensé Dominique Durand pour son roman « Effacé » (éditions Ella) et Christophe Dubois pour « Les réfugiés des Ardennes en Vendée, 1940 » (Centre vendéen de recherches historiques).

La SEV vient de lancer un concours de nouvelles, ouvert à tous, dont on trouvera le règlement sur ce site.

245599238_4384443044975515_8283101620015232430_n

245667850_4384443311642155_8131603070732959168_n

 


Dominique Durand et Christophe Dubois lauréats des Prix des Ecrivains de Vendée 2020

Contraintes sanitaires obligent, les Prix des Ecrivains de Vendée 2020 ont été remis en comité très restreint, lors d’une conférence de presse organisée à l’Hôtel du Département, autour du Président du Conseil départemental, Yves Auvinet.

Le Prix des Ecrivains de Vendée 2020 a été décerné à Dominique Durand pour son roman « Effacé », paru aux éditions Ella.

Le Prix des Ecrivains de Vendée – Crédit Mutuel Océan récompense Christophe Dubois pour « Les réfugiés des Ardennes en Vendée, 1940 », paru aux éditions du CVRH.

 

Trois autres livres avaient été nominés :

« Le chagrin de Marie », d’Odile Berthomeau (La Geste) – « Prisonniers des ombres », de Gaëlle Charrier-Bretagne (éditions Ella) – « Le Mystère Gilles de Rais », d’Elie Durel (Le Petit Pavé).

Remise prix societe ecrivains 2020_2


Les Ecrivains de Vendée en Assemblée générale au pays de Jean Yole et de Charles Milcendeau

Les Ecrivains de Vendée ont ajouté une nouvelle étape à leur « chemin de mémoire » sur les lieux de leurs grands devanciers. Après la maison natale de Georges Clemenceau, à Mouilleron-en-Pareds, l’an dernier, ils ont tenu leur assemblée générale 2020 à Soullans, commune natale de Jean Yole.

La route vers le Musée Charles Milcendeau a permis aux participants de découvrir le marais breton sous les eaux et de s’imprégner pleinement d’un paysage qui a autant inspiré l’écrivain que le peintre. Jean-Michel Rouillé, le maire de Soullans, avait prévu un accueil sympathique et une attention très appréciée en fin de matinée. Il a présenté Soullans et le Musée, propriété communale, comme les œuvres qu’il conserve.

Le Président a rendu hommage à Michel Ragon et à Jean-Paul Bourcereau, disparus récemment.

Le rapport d’activités du Président  et celui du Trésorier ont été adoptés à l’unanimité.

L’assemblée a renouvelé à l’unanimité le tiers sortant du Conseil d’administration: Gilles Bély, Pierre Deberdt, Jean de Raigniac, Michel Dillange, René Moniot-Beaumont.

Après la clôture de l’assemblée, Michel Chamard a rappelé la vie et l’œuvre de Jean Yole, et présenté son film « Jean Yole, une certaine idée de la Vendée », réalisé en 2013. La visite commentée du Musée a permis la découverte des tableaux de Charles Milcendeau ainsi que sa bourrine, célèbre pour son décor mozarabe.

Un déjeuner amical a ensuite été servi à l’Auberge de la Jalonnière, au Perrier.

IMG_20200309_114058


Faire un don

 Pour soutenir la publication et la distribution de

« Lire en Vendée »


Retrouvez les parutions des livres de nos adhérents

 


L’actualité de notre Société et de nos auteurs

 

Philippe Ricot et Eloïse Averty, lauréats des Prix des écrivains de Vendée 2019

Prix-2019-de-la-Societe-des-ecrivains-de-Vendee

La remise du Prix en présence du Président du Conseil départemental

Les Prix 2019 de la Société des Ecrivains de Vendée ont été remis, lundi 9 décembre, au Conseil départemental de la Vendée, en présence du président Yves Auvinet, de nombreux élus, auteurs, éditeurs et animateurs des bibliothèques.

Le Prix des écrivains de Vendée 2019 a été décerné à Philippe Ricot pour « Les Herbiers pendant la seconde guerre mondiale », paru aux éditions La Geste.

ricot_les herbiers

Le Prix des écrivains de Vendée – Crédit Mutuel Océan récompense Eloïse Averty pour son roman « Ego te absolvo », paru aux éditions Ella.

averty_ego te absolvo


Les écrivains vendéens honorent Clemenceau

Poursuivant son pèlerinage sur les « lieux » des grands écrivains du pays, la Société des Ecrivains de Vendée a tenu sa dernière assemblée générale, en mars dernier, à la Maison natale de Georges Clemenceau, à Mouilleron Saint-Germain. A cette occasion, Jean-François Bourrasseau, secrétaire général de l’Institut De Lattre – Clemenceau, a proposé aux Ecrivains de Vendée de s’exprimer en public autour des mots du Tigre.

Le défi a été relevé avec brio, dimanche 1er décembre, à Mouilleron. Douze auteurs, membres de la SEV, ont présenté devant un public très attentif, des textes très divers, et parfois surprenants, inspirés par une citation du Père la Victoire.

La SEV vous propose de découvrir l’intégralité de ces douze textes inédits.

Cette initiative, saluée par le public et par les écrivains, trouvera très certainement un prolongement dans un futur proche.

Voici les textes des auteurs participants (cliquer sur leur nom)

Gilles Bély

Joël Bonnemaison

Foise Cosson

Joëlle Désiré

Patrick de Villepin

Philippe Gilbert

Bernard Grasset

Jean-Claude Lumet

Roland Mornet

Anna Plissonneau

Jigmé Thrinlé Gyatso

Henri-Pierre Troussicot

écrivains IMG_0022 - Copie


Amis poètes

Retrouvez Alain Perrocheau qui nous fait découvrir des poèmes et leurs auteurs chaque vendredi à 19h25 et samedi à 17h20 sur RCF. Chaque émission d’environ 4 minutes est accessible en podcast après inscription sur le site Internet de RCF Vendée.

 

Le sommaire de l’actu du livre en Vendée

Publications récentes

Salons et animations autour du livre en Vendée

Actualité de la Société des Ecrivains de Vendée

Prix et concours littéraires

Nos écrivains à la télé et à la radio

Nos auteurs adhérents en dédicace