Actualités de l’association

Assemblée générale de la Société des Ecrivains de Vendée du 4 avril 2018

L’assemblée générale de la Société des écrivains de Vendée s’est déroulée le mercredi 4 avril, à Mouzeuil-Saint-Martin, en présence de Mme Anne-Marie Coulon, vice-présidente du Conseil départemental et maire de la commune.

Comme les années précédentes, la SEV a souhaité rendre hommage, sur le « lieu » de son œuvre, à la mémoire d’un écrivain dont l’œuvre a marqué la Vendée. En l’occurrence, Jean Rivière, l’auteur de « La vie simple ». M. Dominique Souchet, ami de Jean Rivière, a évoqué l’homme, sa pensée et ses ouvrages. Une nouvelle édition de « La vie simple », augmentée de nouveaux éléments, paraîtra prochainement.

Le président a retracé les travaux du Conseil d’administration et les événements de l’année écoulée. La  préparation de la revue annuelle « Lire en Vendée », la présence de la SEV sur les Salons littéraires du département et  l’organisation des Prix des écrivains de Vendée représentent l’essentiel de ses activités.

  L’assemblée a renouvelé à l’unanimité et pour trois ans les mandats d’administrateur de Gilles Bély, Jean de Raigniac, Michel Dillange, René Moniot-Beaumont et Marcel Grelet. Nouvel administrateur, Pierre Deberdt a été élu à  l’unanimité.

Un déjeuner amical, servi à l’Auberge du Cheval blanc, à Nalliers, a ensuite réuni les participants.

                       

Remise des Prix des Ecrivains de Vendée 2017

Joël Bonnemaison et Peter R. Scott, lauréats des Prix des Ecrivains de Vendée 2017

Les Prix 2017 de la Société des Ecrivains de Vendée ont été proclamés, comme le veut la tradition, à l’Hôtel du Département, le mardi 12 décembre, en présence de nombreux membres de la SEV, d’élus, éditeurs, libraires, responsables de bibliothèques. La Bibliothèque départementale de la Vendée avait mis en place plusieurs kakémonos de l’exposition qu’elle a réalisée pour les 40 ans de la SEV.

Yves Auvinet, Président du Conseil départemental, a présidé la remise des Pix 2017, en compagnie de Gilles Bély, Président de la SEV. Celui-ci a rendu hommages aux membres de la SEV disparus cette année, Philippe Mestre, Ismaël Ben Mesbah et Guylaine Jollivet.

L’année des romans – La sélection 2017 est riche en romans, un bon signe pour la capacité d’imagination et de la création de nos auteurs. Le jury a choisi deux livres enracinés en Vendée et en même temps dans l’actualité: le 700 ème anniversaire du diocèse, avec « L’Homme rouge de Luçon » et le Brexit avec « Il faut s’entendre aves ses voisins même s’ils sont cons ». Coïncidence, inspiration? Deux auteurs de théâtre aussi. Et cela se sent. Prix-des-Ecrivains-de-Vendee-2017_image_w_330 (1)

Le Prix des Ecrivains de Vendée 2017 : « L’Homme rouge de Luçon », Joël Bonnemaison

Joël Bonnemaison, homme de théâtre et de télévision, raffole évidemment des personnages haut en couleurs comme Richelieu. Si le cardinal n’est pas le personnage le plus présent de  ce roman historique, il en est l’axe et donc tout tourne autour de lui. Ses deux mousquetaires vendéens cavalent pour le prévenir des intrigues qui menacent son pouvoir. Truffé d’allusions subliminales, ce roman qui prend avec l’Histoire vraie des libertés bien légitimes et brode allégrement sur les intrigues de cour se lira avec beaucoup de plaisir.

L'homme rouge de Luçon 001

 

Le Prix des Ecrivains de Vendée – Crédit Mutuel Océan 2017 : « Il faut s’entendre avec ses voisins même s’ils sont cons », Peter R. Scott, Les Chantuseries

Le titre a suscité quelques commentaires et hésitations parmi les jurés. Il fallait oser: l’auteur et l’éditeur ont eu raison de le faire. Ce troisième roman de Peter Robert Scott nous plonge dans une histoire minimaliste, mais humainement très importante, les élections municipales dans un village du sud Vendée. L’humanisme de P. Scott, son sens aigu de l’observation du village où il a choisi de vivre, la finesse de son humour subtilement british méritaient que soit distingué pour la première fois en Vendée un auteur venu d’ailleurs pour nous parler de notre chez nous, devenu son chez lui.

petre robert scott_il faut s'entendre

Quatre autres livres nominés

« Ombres rebelles », Claude Ollivier, Presses du Sud – Claude Ollivier raconte un amour cornélien entre une rebelle du FNL et un jeune sergent appelé dans un camp de rééducation durant la guerre d’Algérie. Une guerre maudite qui a suscité de nombreux livres.

Ombres rebelles 001

« Le coureur d’infortune », Pierre Yborra, Ella éditions – Pierre Yborra commence son roman sur fond d’un salon du livre finissant. Un vieil homme demande à l’écrivain du dernier quart d’heure d’écrire son histoire tourmentée qui s’étend sur un demi-siècle. Une vie très mouvementée.

Le coureur d'infortune 001

« La Princesse Royal », Patrick Guilloton, Cherche-Midi – Patrick Guilloton qui a commencé sa carrière de journaliste à La Roche-sur-Yon avant de la poursuivre à « Sud Ouest » a couvert professionnellement pendant dix ans le parcours politique de Ségolène Royal. Un pamphlet talentueux et sans concession.

La princessse Royal 001

« Retour vers le moulin », Catherine Langloÿs, Ecrituriales – Catherine Langloÿs imagine l’île de Noirmoutier dévastée après les destructions terroristes. Bien plus tard, une famille éclatée aux quatre coins du monde essaie d’y rassembler plusieurs générations.

Retour vers le moulin 001

Evénement : les 40 ans de la Société des Ecrivains de Vendée

Voici l’article publié par Ouest France concernant le 40èe anniversaire de la Société des Ecrivains de Vendée. Cliquez pour le lire.

article 40 ans SEV

grasla1

Au stand des Ecrivains de Vendée, Gilles Bély et Jean de Raigniac en compagnie de Jean-Joseph Julaud, l’éditeur du livre « Les guerres de Vendée pour les nuls », de Michel Chamard, Prix Charette 2017.

grasla2

Gilles Perraudeau a conté avec talent quelques légendes vendéennes au
bivouac du Refuge de Grasla.

Les écrivains de Vendée à Maillezais

Photo Maillezais 6

La Société des écrivains de Vendée a décidé de tenir désormais ses assemblées générales annuelles dans des lieux emblématiques de la littérature vendéenne. Après Venansault, sur les pas de Louis Chaigne, c’est Maillezais qui a accueilli, le 1er juin, les écrivains de Vendée. L’assemblée s’est déroulée dans la cave à sel de l’abbaye Saint-Pierre où ont vécu tour à tour Rabelais et Agrippa d’Aubigné.

Sous la présidence de Gilles Bély, les adhérents ont dressé le bilan des activités de l’année écoulée. Les réunions du Conseil d’administration sont essentiellement consacrées à la préparation de la revue « Lire en Vendée » dont le n°30 est paru à l’occasion du Printemps du Livre de Montaigu. Cette revue est distribuée gratuitement dans les librairies et espaces culturels du département. La Bibliothèque départementale de la Vendée la diffuse également dans son réseau. Tous les membres de la SEV sont invités à se mobiliser pour assurer une meilleure diffusion de « Lire en Vendée ».

Les bonnes relations avec la Bibliothèque départementale se sont concrétisées avec la participation d’auteurs sur son stand du Printemps du Livre, le dépôt de ‘Lire en Vendée » dans ses locaux de la rue Ampère à La Roche-sur-Yon et le début d’une réflexion commune sur le 40 éme anniversaire de la Société des écrivains de Vendée fondée en 1977.

Le rapport d’activités et celui du trésorier, Marcel Grelet, ont été approuvés à l’unanimité. Frédérique Mory, Alain Perrocheau, Éveline Thomer et Yves Viollier ont été réélus à l’unanimité au conseil d’administration.

  L’assemblée s’est prolongée avec une très intéressante visite guidée de l’abbaye, en prologue aux cérémonies qui marqueront l’an prochain le 700 ème anniversaire de la création du diocèse de Maillezais. Les deux conseillers départementaux du canton, Marie-Jo Chatevaire et François Bon, président de la commission des Affaires culturelles, ont participé aux travaux de l’assemblée.

Un déjeuner amical a ensuite réuni les écrivains de Vendée à l’Auberge de l’Abbaye toute proche. Le traditionnel déjeuner d’été aura lieu le mercredi 10 août, au Roc-Saint-Jean, près des Sables-d’Olonne.

Les écrivains de Vendée sur les pas de Louis Chaigne

Les écrivains de Vendée ont décidé de tenir désormais leur assemblée générale annuelle sur les lieux où ont vécu et écrit leurs prestigieux devanciers. Venansault, patrie de Louis Chaigne, dont le groupe scolaire porte justement le nom, inaugure ce qui deviendra vite une tradition pour l’Assemblée Générale 2015.

Accueillis par M. Pierre Cassard, adjoint au maire, les participants ont adopté à l’unanimité le rapport d’activités du secrétaire, Gilles Bély, et les rapports financier, moral et d’orientation du président Jean de Raigniac.

L’assemblée a approuvé à l’unanimité la modification des statuts qui actualise le cadre de fonctionnement de la société. Les membres sortants du conseil d’administration ont été réélus à l’unanimité des voix: Jean de Raigniac, Gilles Bély, Michel Dillange et René Moniot-Beaumont. Ainsi que Marcel Grelet, nouvel élu, qui assumera la fonction de trésorier.

Ce conseil d’administration constitue de fait le comité de rédaction de la revue « Lire en Vendée », éditée à 6 000 exemplaires et distribuée gratuitement dans les librairies et points de vente de Vendée.

Alain Perrocheau, responsable du site internet, a fait le point sur son fonctionnement et invité tous les auteurs à l’enrichir, en complétant notamment leur profil. Un déjeuner amical a réuni le spartcipants au restaurant « Le Guyon, à Venansault.P1160209

Publicités