Parutions

Vient de paraître

Casier, roman policier de Jean-Yves Gaudry aux Editions VdL

Le commissaire Benjamin Castel et l’inspecteur George Walter sont chargés de l’enquête. L’affaire de la Pointe de l’Aiguillon est diligentée à Angers. Le mobile est incertain et s’envase dans le marais vendéen et du côté de Fontenay-le-Comte. Soudain, tout s’emballe, et le dossier s’élargit jusqu’à Paris, vers les quartiers chinois. Les vies de Bianca et de son amie Dorothée sont dévoilées quand l’insoutenable se produit…

gaudry_le casier

 

A l’estuaire du monde, de Jigmé Thrinlé Gyatso aux Editions de l’Astronome

À l’estuaire du monde est la réédition sous forme d’un humble livre de poche en français, anglais et arabe, du livre d’art éponyme publié en 2017 au Liban par Dongola limited editions à 121 exemplaires. Les 14 poèmes qui constituent l’ouvrage ont été écrits à partir des belles œuvres d’art de Dominique Malardé : plusieurs panneaux de soie blanche avec dessin et or, et deux tableaux.

Impossible cependant de reproduire les mêmes œuvres dans cette réédition pour laquelle l’artiste a donc dû concevoir spécialement quelques encres. Travailler avec les traducteurs d’anglais et d’arabe a été passionnant et instructif : il n’est jamais simple de traduire la poésie, d’autant plus quand elle est imprégnée de spiritualité bouddhique…

Silencieux arpèges

 

Les Herbiers pendant la Seconde guerre mondiale, de Philippe Ricot chez La Geste

Des Herbretais livrent leurs souvenirs de l’Occupation au pays des Herbiers. Une période sombre de leur jeunesse à la fois éloignée et proche. Ils se confient simplement et parfois s’arrêtent, les yeux embués. Les archives aussi parlent, permettant une autre approche de la vie d’alors. Les témoins évoquent des faits locaux, tels l’arrivée des réfugiés, l’envahissement de la commune par les Allemands, les mitraillages d’avions rue du Brandon et sur la route 160, l’arrestation nocturne de familles juives, la destruction du château d’eau à la gare, des viaducs de Coutigny et de la Haute-Monnerie, l’action des FFI à la Maha et dans la rue de l’Église, la Libération, les règlements de compte et les élections municipales mouvementées… La vie quotidienne aux Herbiers est aussi abordée : réquisitions, couvre-feu, aide aux prisonniers, marché noir, loisirs, vie économique, religieuse et scolaire.

ricot_les herbiers

 

Ego te Absolvo, d’Eloïse Averty chez Ella Editions

En 1865, Séverin, un jeune prêtre, quitte la ville pour officier dans un petit village de Vendée. Il est peu familier des moeurs et des coutumes de ses habitants alors il suit les conseils du père Mourain et fait la connaissance de l’espiègle Louise, la rebouteuse de la commune.

averty_ego te absolvo

 

Demi-frères le chemin de la résilience, de Claude Boisumeau aux Editions Hérault

A partir d’une photo retrouvée dans la maison de ses parents et de ses souvenirs d’enfance, Claude Boisumeau retrace l’enchaînement des évènements qui vont conduire à la destruction, par les nazis, de Cerizay, sa ville natale, le 25 août 1944. Ce récit s’appuie sur des témoignages et des écrits qui, tout en décrivant le drame vécu par les habitants de la localité et par sa famille, nous invitent à revisiter cet épisode douloureux en refusant les grilles de lecture simplistes d’une résistance mythifiée. Mais, au-delà de la tragédie, l’auteur, nous plonge dans lavie quotidienne des Cerizéens sous l’occupation et brosse quelques portraits attachants. Ce livre, c’est aussi l’occasion pour lui, de se poser des questions existentielles : Qu’est ce qui permet à un enfant de grandir face à un traumatisme ? Comment trouver sa place dans la transmission intergénérationnelle ? En nous parlant de Cerizay, Claude Boisumeau nous parle aussi du pouvoir libérateur de la résilience. Un beau témoignage à découvrir.

boisumeau_couv livre

 

Le poids de l’absence, de Malika Boulais, aux Editions Ramsay

Noémie n’a que dix ans lorsque sa mère disparaît mystérieusement sur un parking. Vingt ans plus tard elle décide d’en savoir plus sur cette disparition qui l’a tant affectée émotionnellement et psychologiquement. Sa recherche la mène sur les traces d’une femme et d’une famille chargées de secrets où blessures et faiblesses semblent inscrites douloureusement dans les gènes. Plus que jamais Noémie doute d’elle et de la lignée dont elle est issue. Et jusqu’à quel point garde-t-elle, atavisme gravé, la trace de ceux qui l’ont précédée ? La vérité est-elle plus destructrice que le silence ? Peut-on se libérer des gènes que l’on porte ?

malika boulais_le poids de l'absence

 

La Geste poitevine, le cavalier ailé de Michel Perraudeau aux Editions La Geste

Quelle aventure ! Un poème de près dc quatre mille vers pour chanter la terre qui fut poitevine pendant deux mille ans avant d’être nommée Vendée. Deux mille ans d’histoire, de chroniques, de mythes, de contes, de récits, d’épopées, de sagas, de légendes, de vérités et de confidences. Quatre mille vers uniquement octosyllabiques, groupés en vingt-trois chants. L’octosyllabe est une bête poétique à huit pattes, rétive au dressage syntaxique et à l’injonction de la rime. Une folle extravagance, même si la musique des vers dépasse leur seule arithmétique. « Performance formelle, performance intellectuelle, performance spirituelle, performance poétique, performance historique, Michel Perraudeau mérite bien d’être présenté comme un ogre. Un ogre insolent qui chamboule toutes les convenances de l’heure et tout le confort intellectuel » écrit le philosophe Michel Onfray, dans la préface qu’il a rédigée pour cette Geste épique.

perraudeau_geste poitevine

 

Louis XIII un roi de guerre à la conquête du pouvoir, de Patrick Avrillas aux Editions La Geste

La représentation de Richelieu sur la digue de La Rochelle accapare l’imagerie traditionnelle du règne de Louis XIII. Pourtant, le roi de France, dans les années 1620, avait acquis seul, sa gloire militaire et montré aux puissances européennes l’étendue de ses mérites. Trois campagnes militaires entreprises, entre 1620 et 1622, pour mater l’opposition de Marie de Médicis et la rébellion d’une communauté protestante rêvant à une République, permirent à l’audacieux monarque d’affirmer son autorité et de se révéler, à vingt ans, en grand roi de guerre. La marche vers l’absolutisme, jugé salutaire pour l’unité du royaume, imposait au pouvoir d’orienter les consciences que l’édit de Nantes avait rendues libres. En pleine genèse, l’opinion publique devait se nourrir d’une histoire officielle délicieusement écrite par l’entourage du roi. À peine les fumées des combats étaient-elles dissipées qu’artistes et hommes de lettres succédaient aux hommes de guerre. Mémoires, libelles, médailles, eaux-fortes, vitraux, tapisseries, chaque victoire de Louis XIII était transformée en triomphe, et tous les théâtres de guerre accédaient au rang de haut- lieu d’histoire. Mythifiés à la fois par la plume et le pinceau, des territoires, des places fortes ou des îles apparaîtront, bien avant le Grand Siège de La Rochelle, comme les berceaux mémorables de la monarchie absolue. En s’appuyant sur une collection iconographique exceptionnelle, en partie inédite, ce livre d’histoire, d’art et de littérature offre un regard nouveau sur trois années de guerres civiles étonnamment négligées par l’historiographie traditionnelle.

louis XIII_avrillas

 

La question de concours, de Pierre Deberdt aux Editions VdL

Nous, les Terre-Neuve, sommes réputés pour nos capacités au sauvetage en mer. Pour le repêchage des noyers, nous sommes irréprochables et recevons moultes félicitations. Ce qui n’a pas été le cas pour moi, Gazette, quand j’ai mis la truffe sur un sac dans lequel gisait le crâne d’un trucidé. Les démons ont voulu qu’Urbain, mon maître adoré, ex commissaire de police retiré sur le Rocher de la Dive, veuille éclaircir le mystère. Son enquête va le mener à La Faute-sur-mer, à Lille et surtout au musée fantastique de l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort.

deberdt_question de concours

De quoi en perdre la tête, de Christian Berjon aux Editions du Net

Le 1er janvier, suite à un coup de téléphone, plusieurs personnes décèdent brutalement. « Drôle de façon de souhaiter la Bonne Année » se dit le lieutenant Morvan, rempli de suspicion… Le commissaire Dubois lui prêtera sa vieille DS pour mener librement son enquête pendant ses congés. Au cours de sa Cure thermale, le commissaire Francis Dubois rencontre une vieille connaissance, son collègue le commissaire Adam Dumont. Le vol de la statue de Sainte-Eulalie, dans l’église du même nom, amènera les deux hommes, un peu désœuvrés, à jouer les Sherlock Holmes. L’océan ramène sur la côte un étrange paquet. Ce qui confirme qu’il y a «De quoi en perdre la tête». Ce nouvel opus réunit trois enquêtes menées par le commissaire Dubois et son équipe. On y retrouve ses amis habituels qui gravitent autour du Café de la Marine toujours tenu par Josette, sa compagne.

berjon_de quoi en perdre la tête

Quand Ally rencontre Picpic (livre jeunesse) , de Valérie Brondeau aux Editions VdL

brandeau_sally rencontre picpic

Le caillou blanc, de Phil Hervouet aux Editions VdL

Ernest : personnage secret, au passé mystérieux, autour duquel tourne l’écriture de ce roman à l’atmosphère crépusculaire et ombrageuse. Oeuvre teintée de mélancolie, aux figures énigmatiques, où le présent s’efface devant les réminiscences du passé et les bribes de souvenir, Le Caillou blanc est de ces récits en forme de requiem, imprégné de regrets et d’interrogations sur la vie, dont on ressort transformé…

hervouet_caillou blanc

Capucine (livre jeunesse), de Pierrette Gobin-Vaillant aux Editions Vdl

Capucine n’est pas une petite fille comme les autres. Le jour de ses huit ans, tout va changer dans sa vie. Elle va devenir une… Non, je me tais.
Je ne peux pas vous dévoiler la suite. Écoutez plutôt la libellule, c’est elle qui va vous raconter la nouvelle vie de Capucine.

gobin-vaillant_capucine

adrien_seigneurs du vent

 

Mon neurône et moi… Ca pique un peu, de Christian Gauvrit aux Editions Chez Maupassant

Avec un regard tantôt attendri, tantôt triste, tantôt révolté, tantôt agacé, tantôt écœuré, tantôt déjanté, tantôt émerveillé, il décortique ici seize petites histoires courtes avec ses mots, en apnée, dans des vapeurs de Mezcal.  Il s’arme, dangereusement, d’une dérision souvent « bien » boiteuse et pas très étanche comme excuse  avec son unique neurone à la limite de la schizophrénie ! Il s’insurge, rue, constate, tantôt à la pince à épiler, tantôt à la masse, de ce trop sérieux présent. Il subit aussi un occupant, qui assis dans le fond de son cerveau se démène en ermite, « bien » turbulent cartonnant au jus de goyave ! Il s’acharne à canaliser son feeling personnel sur tout ce qui l’entoure et qui le touche dans sa vie d’homo sapiens, essayant de protéger son précieux et fragile neurone, amorçant souvent des vrilles incontrôlées, « bien » malgré lui.

gauvrit_mon neurone

L’Empereur et le Dragon d’or, de Joël Couteau aux Editions VdL

couteau_empereur et dragon d'or

Paysan du Vercors, de Alain Villard aux Editions VdL

Una visa intensa, de Jean-Michel Adrien aux Editions VdL

Des dunes de sables de Noirmoutier aux plages de Lima, ce quatrième roman de Jean Michel Adrien est un hymne à l’amour. Amour de son pays. Amour du Pérou. Amour de celle qu’il aime, la très belle Marianella.

adrien jean-michel_vida intensa

Pastourelles vendéennes aux Editions Edilivres et Une plume sur le rivage, aux Editions VdL, de Marianne Logeais-Ninet

Deux recueils de poèmes, l’un paru en mai 2019 et l’autre qui vient de sortir. Marianne Logeais-Ninet nous promène à nouveau traverser les choses de la vie, dans des situations où chacun et chacune peuvent se reconnaître. Des mots simples sur des choses parfois difficiles aussi bien pour se découvrir que pour aller à la rencontre de l’autre.

Le cobra Uareus, de Joël Couteau aux Editions VdL

Lorsque l’inspecteur Dimitrius, sur ordre de son ministre, se rend à l’aéroport international d’Athènes, il ne s’imagine pas qu’il vient de mettre le petit doigt dans l’engrenage d’une enquête mouvementée, aux ramifications internationales, qui le mènera, avec son fidèle collègue, Sifakis, des îles des Cyclades aux ruelles du Caire et à Louxor en Égypte, bien loin de son port du Pirée. Quel est donc ce mystérieux Cobra Uraeus ? Et ce personnage invisible qu’on appelle l’Œil ? Parviendront-ils à sauver Madame de l’Herm, au cœur de tout ce mystère ?

couteau_cobra

Gilbert Bellan, le peintre de Clemenceau de Patrick de Villepin aux CVRH

Avec ses « Instantanés de couleur », Gilbert Bellan est tour à tour le peintre du traité de Versailles, des ruines de guerre, de la Victoire (1918) ou de la Libération (1944), admirateur de Péguy, Barrès, Foch ou de Gaulle. Par-dessus tout, il se considère au service de Georges Clemenceau. De Paris aux côtes de Vendée, il accompagne le Tigre tout au long des dernières années d’une retraite heureuse. De sa maison sur la dune, Clemenceau lui commande un « chêne vert titanesque » auquel il s’identifie. Présenté au Salon des Beaux-Arts, l’Ancêtre, c’est lui.
Face à l’océan, une deuxième mission attend l’artiste : « Claude Monet a fait les meules, les cathédrales à des heures successives. Vous ! Vous allez faire la mer qui est un programme autrement grandiose. » Deux cents tableaux de ciels et de mers et voici Bellan désigné « horizon de Vendée ». Monet était le grand ami de Clemenceau. Mais un peintre peut en cacher un autre.

villepin-bellan peintre de clemenceau

Les Herbiers pendant la Seconde guerre mondiale de Philippe Ricot chez La Geste

Des Herbretais livrent leurs souvenirs de l’Occupation au pays des Herbiers. Une période sombre de leur jeunesse à la fois éloignée et proche. Ils se confient simplement et parfois s’arrêtent, les yeux embués. Les archives aussi parlent, permettant une autre approche de la vie d’alors.Les témoins évoquent des faits locaux, tels l’arrivée des réfugiés, l’envahissement de la commune par les Allemands, les mitraillages d’avions rue du Brandon et sur la route 160, l’arrestation nocturne de familles juives, la destruction du château d’eau à la gare, des viaducs de Coutigny et de la Haute-Monnerie, l’action des FFI à la Maha et dans la rue de l’Église, la Libération, les règlements de compte et les élections municipales mouvementées… La vie quotidienne aux Herbiers est aussi abordée : réquisitions, couvre-feu, aide aux prisonniers, marché noir, loisirs, vie économique, religieuse et scolaire.

175677

 

Histoire de l’Ile d’Yeu de Maurice Esseul chez La Geste

À onze milles des côtes vendéennes, enchâssée dans un écrin émeraude serti au sein même de l’Océan, l’île d’Yeu dresse sa silhouette altière au-dessus des eaux. Sa face sud présente une côte sauvage, d’aspect titanesque, oppo­sant un défi aux assauts incessants des lames vengeresses, tandis que son rivage oriental déploie un long cordon syl­vestre, bordé de plages dorées aux senteurs de tamaris. Pays de transition, dernier maillon de la chaîne armori­caine, l’île d’Yeu allie le caractère sauvage et grandiose de l’Armorique, au charme et à la douceur des Charentes. Gardienne séculaire des côtes du Poitou elle reçut, dès la plus haute antiquité, tantôt la visite de hardis navigateurs, tantôt celle des barbares qui marquèrent son sol des traces indélébiles de leur passage. Bravant sans cesse la fureur des flots, autant que celle des hommes, les islais luttèrent, des siècles durant, pour la sauvegarde de leur identité. Ils ont façonné de leurs mains cette île ; ils ont formé ce petit peuple de la mer, fier et courageux, attaché viscéralement à sa terre insulaire. Leur histoire mérite d’être contée …

175628

 

Guillery, le capitaine des voleurs d’Yvon Marquis chez La Geste

Comment un malfaiteur notoire, ennemi public N° 1 sous le roi Henri IV, condamné à être roué vif en place publique, a-t-il pu devenir le gentil chasseur de la comptine que chantent encore les enfants dans les cours de récréation 500 ans après ses exploits ? C’est parce que les petites gens qui ont tissé sa légende n’ont pas eu à souffrir de ses méfaits, bien au contraire. À l’instar de Robin des Bois, il défiait, ridiculisait, et détroussait de préférence les collecteurs d’impôts, qu’ils fussent du roi ou du clergé, ceux-là mêmes qui les écrasaient de charges et les acculaient à la misère. Mieux, il rétrocédait en partie aux pauvres le fruit de ses rapines. Pas étonnant, dès lors, qu’ils aient magnifié et transformé en saga ses innombrables délits. C’était leur façon de se venger des ava­nies qu’ils subissaient leur vie durant sous le joug des puissants, à une époque où les journaux satiriques et les ronds-points n’exis­taient pas. Il reste aujourd’hui l’histoire d’un personnage truculent, sé­duisant, joyeux, dont les exploits réjouiront les lecteurs petits ou grands. Peut-être, à la fin de leur lecture, se diront-ils que rien n’a vraiment changé en 500 ans, et que Guillery ne serait pas totale­ment dépaysé à notre époque …

175706

Les comtes de Poitou ducs d’Aquitaine de Michel Perraudeau aux Editions La Geste

Du VIIIe au Xe siècle, les premiers comtes durent se battre pour garder intact le Poitou, objet de convoitise des seigneurs voisins et terrain d’expéditions meurtrières des Vikings. Progressivement, les différents Guillaume, du Xe au XIIe siècle, consolidèrent et développèrent leurs possessions. Avec le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II, le territoire s’élargit. Devenus souverains des Anglais, ils construisirent un vaste domaine, continué par leur fils Richard Cœur de Lion mais perdu, au xiiie siècle, par un autre fils, Jean Sans Terre, au bénéfice de Philippe Auguste. Les comtes poitevins furent les artisans d’une grande renaissance poétique et écrivirent les pages les plus fortes de l’histoire médiévale de la Vendée, du Poitou et de la France.

couv_perraudeau

 

Anatole le guérisseur de Philippe Audureau aux Editions du Petit Pavé

Au décès de sa mère, Anatole quitte son travail de régisseur au domaine d’Albret et part sur les chemins de France. La jument Philomène et le chien Socrate représentent désormais son unique famille. Dans sa roulotte, onguents et potions médicinales abondent pour soigner les bonnes gens. Dans un village du Bas-Poitou, il est accueilli chez les Verger qui lui renvoient l’image de ce qui lui manque cruellement : une vraie famille. Après maints démêlés,  un coup du sort ternira sa réputation et changera le fil de son existence. Sa vie d’aventure le mènera jusqu’au Canada. Une odyssée fertile en péripéties, avec la rencontre bouleversante d’Emeline, une comtesse répudiée, et avec la révélation inouïe du secret de sa naissance. Même si son destin bascule lors de la prise de Québec par les anglais, de purs moments de bonheur viendront adoucir ces bouleversements. Enfin, par amour, Anatole ira jusqu’à accepter un mode de vie transgressif au sein d’une tribu amérindienne.

 Cette fresque sociale, émaillée de dialogues fleurant bon le 18ème siècle, évoque au passage des métiers disparus tels que : guérisseur itinérant, charbonnier et coureur des bois.

audureau_anatole

 

Et pour finir de Bernard Dufort, aux Editions Vent des Lettres

Voici le 3ème petit livre qu’il écrit pour ses onze petits-enfants. Celui-ci est aussi désordonné que les deux premiers : « Ce à quoi je tiens » et « J’ai encore quelque chose à vous dire ». Il n’y a pas de plan, il est fait de morceaux qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. C’est un méli-mélo de textes qui lui sont venus à l’esprit en pensant ou en discutant avec eux et en les observant. On y trouve aussi bien une petite réflexion sur la vieillesse qu’une autre sur le « Dieu des petits », sur une vie d’homme ou encore sur le singe de la tante Adrienne. Rien de très passionnant, mais c’est tout ce qu’il a trouvé dans sa mémoire de quatre-vingts ans. Il pense que ce sera son dernier livre, à moins que dans quelques années ses arrière-petits enfants lui demandent de nouveaux souvenirs ou de nouvelles histoires. Mais ne sera-t-il pas gaga ? D’eux, certainement.

img014

 

La loi du Talion d’Aline Duret, aux Editions Vent des Lettres

Carquefou, une paisible commune de la banlieue nantaise dans laquelle il fait bon vivre… du moins, jusqu’à ce qu’on découvre, du côté de Port-Jean, le cadavre d’une joggeuse sauvagement assassinée. Quatre jours plus tard, une vieille dame handicapée est égorgée à son domicile. Alors que l’adjudant Simon Belfort, en mal d’action, s’apprêtait à demander sa mutation, il va devoir faire équipe avec son rival l’adjudant-chef Hadrien Velganni. Deux meurtres en moins d’une semaine… c’est une belle opportunité pour Amandine Doucet qui rêvait d’écrire son premier roman policier. Elle tentera, par tous les moyens, d’obtenir auprès de l’adjudant Belfort des informations confidentielles. Mais tous deux seront très rapidement dépassés par les évènements. La machine infernale est enclenchée… Les enquêteurs parviendront-ils à démasquer le monstre qui terrorise la population en cette veille de Noël ?

Loi-du-talion-cover

 

Parus en 2019 et 2018

La Petite fille de l’eau de Dominique Durand chez Ella Editions

Invitée d’honneur d’une manifestation écologiste à Portland, bien que n’aimant guère les mondanités, Esther, jeune militante de La Ligue Verte accepte de s’y rendre. Elle souhaite ainsi remercier ceux qui lui font confiance. Quand le commando lourdement armé pénètre dans la salle au beau milieu de son intervention, Esther devine le piège qui vient de se refermer sur elle. Elle va payer pour ce qu’elle a commis dix ans plus tôt sur le site de l’Harp, en Alaska.
Emprisonnée dans un cachot sordide, privée de lumière, privée de tout contact et affaiblie, elle n’est plus la fière guerrière d’antan. Le colonel Powel tient sa vengeance. Il ignore qu’à Nantes, de l’autre côté de l’Atlantique, une fillette de dix ans se prépare à porter secours à Esther. Il ignore que l’enfant porte dans ses gènes le secret d’une légende millénaire, un secret préservé par la plus ancienne tribu amazonienne que la Terre ait portée. Parce qu’elle s’appelait Alizéa, Parce qu’elle est la fille d’Esther, la petite sour du vent.

Première de couv La petite fille de l'eau

 

Coup de folie d’Eveline Thomer, chez Océane Editions

Un jour d’orage, en Vendée, le jeune Duc Martial des Ormeaux est frappé par la foudre, à l’aube de ses 40 ans. Dans le même temps au château, Claire sa jeune épouse a les premières douleurs, ainsi que l’employée de la maison de 17 ans qui, après un déni de grossesse, accouche aussi. L’orage a fait des dégâts, la route est bloquée… Ce 25 août diabolique changera la destinée de plusieurs personnes.

Sublime histoire d’amour et suspense  jusqu’au dernières pages pour un drôle de dénouement !

cou_thomer

 

Une terrasse au soleil de Jean-François Dietrich aux Editions Les Chantuseries

«Ce qui fait nos vies, ce ne sont pas que nos racines, ce sont aussi nos rencontres. L’arbre, pour grandir, a besoin de terre, mais ses feuilles ont besoin du vent, de la lumière. Si la terre où l’on naît est racine, nos rencontres sont nos feuillages.» Les personnages de cette histoire viennent d’ailleurs et se retrouvent en Vendée, au Poiré-sur-Vie. Tous recherchent un point d’ancrage, pour tisser les liens d’une vie nouvelle. «Comme une errance arrivée à quai, une sorte d’échouage qui ferait fondation.» Entre rire et émotion. Une histoire forte pétrie d’humanité.

une terrasse au soleil

 

Aurore – Les roses pourpres de Dominique Durand chez Au Loup éditions

Une rentrée au mois d’avril dans un lycée de province inconnu. C’est une journée difficile pour Aurore. Entre sa confrontation avec le caïd du lycée, sa rencontre avec Charlotte et Cassy et l’intérêt que lui porte l’énigmatique Malec, il lui sera difficile de garder secrètes ses étranges facultés.

Les vrais problèmes surviennent lorsque le grand-père de Cassy se fait enlever sans raison apparente. C’est une course contre la montre qui commence alors. Et si tout était lié à la disparition d’un tableau aux origines inconnues ? Les ravisseurs pensaient avoir tout prévu. Ils ignoraient que la mystérieuse Aurore n’était pas une jeune fille tout à fait comme les autres.

Mais ils allaient vite le comprendre…

première de couverture les roses pourpres

 

Autour du village de Marie-Jeanne Boulineau, aux Editions VdL

Voyage autour de la soupe, de Michel Pelé, aux Editions VdL

Faire de la soupe, c’est simple me direz-vous, mais une bonne soupe? Avec Michel, le cuisinier photographe, ce n’est pas simplement faire une soupe, c’est partir en voyage. Voyage au pays des légumes oubliés, voyage dans le jardin, voyage dans les couleurs, voyage au pays du goût et des saveurs… Voyage parmi les 50 recettes et photographies qui sentent bon et qui, été comme hiver, redonnent un air de nouveauté à toutes ces soupes quotidiennes, comme autrefois. 50 recettes qui vous mettent l’eau à la bouche, envie de sortir du potage en poudre et de la boîte de conserve. Recettes simples, expliquées, photographiées, recettes qui vont faire de vous la reine (le roi) de la cuisine et enchanter vos invités.

soupes-cover

 

Mort suspecte à Douala de Claude Ollivier aux Presses du Midi

Le 21 avril 1961, Paul Gébert boucle ses valises à l’Akwa-Palace de Douala. À quelques heures de l’embarquement pour Paris, ce Compagnon de la Libération, riche colon de l’Est du Cameroun, est découvert mort sur son lit d’hôtel. Officiellement, il s’est suicidé. Sa femme n’y croit pas et décide, malgré la loi du silence, de rechercher la vérité.
L’intrigue de ce récit romancé au cœur de la Françafrique s’appuie sur des personnages et des faits réels.
mort suspecte à douala 001

 

Les amants de la Rivière-Rouge, de Marie-France Desmaray, aux Presses de la Cité.

Un matin d’octobre 1921, Louise, 15 ans, quitte sa Vendée natale le cœur lourd… et le ventre rond. La jeune fille se réfugie en Charente, où elle est accueillie par des Vendéens du bocage établis sur ces terres. En échange de l’entretien de leur maison, elle trouve chez eux la douceur d’un foyer pour élever sa petite Rose. Elle rencontre bientôt Marius, issu d’une longue lignée de gabariers, et l’espiègle Juliette, qui deviendra sa plus proche amie. Tout sourit à Louise, cuisinière de talent, qui se crée, derrière les fourneaux, une solide réputation auprès des notables, jusqu’au drame…

Une nouvelle aventure l’appelle alors : celle du Nouveau Monde avec sa nature hostile, sa population chaleureuse. Lui offrira-t-elle l’espoir d’un avenir meilleur ?

Le Maître du blé de Mireille Fuselier-Mauffré aux éditions Persée

Il était élancé, vêtu d’une cote de travail verte, zippée jusqu’au cou, un costaud dont on voyait bien qu’il était tout en muscles. Un grand type barbu au teint brûlé de soleil portant moustache effilée qui glissait vers le menton et lui donnait un air de berger mongol, pensa Adèle… pourtant, il avait un visage plein, une expression affable qui apportait un bémol aux sensations immédiates, et le regard bleu et droit sous les paupières plissées au soleil annonçait un homme joyeux mais énergique.
« Il ne s’agit pas d’avoir peur, il s’agit de veiller et d’agir. Moi, j’agis pour une cause que je ne voudrais pas perdue d’avance. Pas facile, je te jure ! »… Mireille Fuselier signe ici son cinquième ouvrage et son deuxième roman. Habituellement écrivain de l’Histoire, elle espère contribuer avec « Le Maître du blé » à une prise de conscience forte de notre attachement vital à notre Mère-Planète

Poésies végétales de Thierry Jouet aux éditions Le Jardin des Jouet

Ensemble de poèmes selon les mois de l’année, des portraits végétaux de personnes connues ou des personnages de son premier roman.

Himalaya, Népal, ermitages en pays Sherpa de Yann Rollo Van de Vyver et Jigmé Thrinlé Gyatso aux Editions de l’Astronome

Consacré aux ermitages du maître bouddhiste tibétain Shri Sengdrak Rinpoché et à sa jeune « réincarnation », à la vie simple des habitants des montagnes de la frontière népalo-tibétaine et aux conséquences des tremblements de terre survenus en 2015 au Népal, ce beau livre de photographies et de textes bilingues français/anglais est le fruit d’une collaboration de longue haleine entre le photographe et auteur Yann Rollo van de Vyver et le moine bouddhiste et poète vendéen Jigmé Thrinlé Gyatso (Yves Boudéro). Le Dalaï-Lama signe l’avant-propos et Matthieu Ricard en a écrit la préface. L’historien Laurent Deshayes y présente la tradition érémitique depuis le Bouddha jusqu’à nos jours, Jigmé Thrinlé Gyatso relate la vie de son maître spirituel ainsi que l’histoire de sa lignée et Yann Rollo van de Vyver, par ses clichés, immortalise les traditions de tout un peuple. L’ouvrage propose au lecteur un quadruple voyage.

NEPAL 1ère couv. HD

 

Chat la lal… le bal des comptines de Yvan Magaud et Elise Martineau chez Vent des Lettres

Il court il court le furet et rencontre toutes les comptines enfantines à lire et faire découvrir à tous les jeunes enfants à regarder aussi les belles illustration d’Elise Martineau.

img007

 

1914 – 1918 Dictionnaire des soldats de Mouilleron-le-Captif de Raymond Chêne chez Vent des Lettres

Le 3 août 1914, ils s’en allaient « la fleur au fusil », mais ceci, c’était dans les livres et dans l’espoir d’une guerre courte. Les soldats, ces gens du peuple, ils sont surtout partis la « boule au ventre », incapable de dire la peine de laisser une femme, une fiancée au pays. Qu’allaient-ils faire dans cette guerre qui ne les concernait pas ? Quand reviendraient-ils ? et comment ?
Certains ne sont pas revenus, d’autres ont retrouvé leur pays, marqués dans leur âme, blessés dans leur corps. Quatre années de guerre… qui sont ces hommes qui ont fait l’histoire de notre pays, l’histoire de notre ville, Mouilleron-le-Captif ?

img021

Les grands événements en Vendée au XXe siècle de Philippe Gilbert et Alain Perrocheau aux Editions La Geste

En 2018, il était grand temps, semble-t-il, de faire paraître cet ouvrage qui évoque le XXesiècle, ce siècle qui nous semble avoir pris fin hier. Comme si le temps s’était accéléré en changeant de millénaire… Le XXsiècle est visité ici année après année, de 1900 à 2000 compris, du naufrage de la Croisine devant La Chaume à la marée noire provoquée par l’Erika ; du clash des inventaires (en 1906) à la création du Puy du Fou (1977) ; de la réconciliation des Vendéens avec la République dans les tranchées de la guerre 1914-1918 au passage du maréchal Rommel venant inspecter le mur de l’Atlantique (1943) ; des catastrophes du Saint-Philibert (1931) et du Lancastria (1940) jusqu’à celle, ferroviaire, de Chantonnay (1957), sans oublier la crue du siècle (1960), la tempête du siècle (1972) et la sécheresse du siècle (1976)… Au fil des années, on retrouve les plus illustres enfants de la Vendée : Clemenceau, de Lattre, Jean Yole, Henri Pitaud, Maxime Bossis, Roland Berland… ainsi que des passants considérables : Simenon, Marc Sangnier, Jean Gabin, Soljenitsyne, de Gaulle et Mitterrand…

Comme un journal du siècle, cet ouvrage délivre ses pages politiques, économiques, fait-diversières, sans oublier le sport, le cinéma, la littérature… Un ouvrage qui donne un aperçu de ce xxe siècle où la Vendée s’est révélée forte.

couv1_jpg

Promenades enfantines de Françoise Bidois chez Vent des Lettres

Françoise Bidois réédite le livre qui a fait son succès de Françoise. un livre pour enfant de grande qualité à lire aux enfants et petits enfants.

img022

Crime à Noirmoutier lors du départ du Tour de France, Collectif chez Vent des Lettres

Ah ! Ce départ du tour de France 2018 sur l’île de Noirmoutier, il nous aura tenu en haleine jusqu’au bout !

En effet, ce jour-là, un meurtre a été commis, et l’inspecteur Hyppolite Durieux, à la corpulence d’Obélix, vêtu de son imper à la Colombo, sa pipe au coin de la bouche le faisant ressembler à Maigret et sa gouaille à la Bérurier, va devoir, en très peu de temps, élucider cette affaire. Mais y parviendra-t-il ? Le Tour partira-t-il à l’heure ?

GetterResourceImage

Histoire de la Vendée de Michel Perraudeau Editions La Geste

Cette Histoire de la Vendée et des pays bas-poitevins s’adresse à tous les lecteurs désireux de mieux connaître le passé du dépar­tement et des régions historiquement proches. Chacun peut progres­ser dans les deux millénaires d’histoire, de façon chronologique ou en fonction de ses centres d’intérêt. L’iconographie qui balise les cha­pitres peut également servir de guide. L’histoire de la Vendée n’est pas aussi simple qu’elle le semble au premier abord, elle se révèle buissonnante et complexe, contradic­toire et nuancée, mouvante et articulée. C’est dans cette riche ten­sion que le département s’est construit au fil des siècles.

histoire de la vendée

Même les étoiles ont pâli, de Philippe Audureau aux Editions Le Petit Pavé

Mars 1793. L’insurrection gronde  contre la Constitution civile du clergé qui a abouti au bannissement des prêtres refusant de prêter serment à la République et contre l’enrôlement des hommes pour partir à la guerre. Le père Auré fait partie des premiers paysans qui rejoignent l’armée du chevalier Charette pour combattre les bleus. Hélène, sa fille aînée, est éprise d’Antoine Beauval, héritier d’une riche famille de commerçants républicains. Au moment où débute la période la plus noire des guerres de Vendée, la jeune paysanne catholique, animée d’un sentiment très pur, aura-t-elle le courage de braver tous les dangers pour l’amour de ce fils de bourgeois aux mœurs libertines ? Hélène et sa petite sœur Lucie, Antoine Beauval ainsi qu’une famille de la petite noblesse vendéenne, les de Rochebrune seront les jouets des forces antagonistes, « patauds contre brigands ».  Leurs destins croisés les entraîneront au cœur de la tourmente avec les massacres de Machecoul, la bataille de Torfou et la terreur nantaise sous Carrier. Messes clandestines, exode, exécutions arbitraires : ces épisodes tragiques les laisseront-ils indemnes ?

Au cœur d’évènements historiques solidement documentés, le roman apporte une dimension humaine et sentimentale à cette période de grands bouleversements sociétaux.

1ère de couv. même les étoiles

Les dieux des océans de Michel Hayart aux Editions Spinelle

Période : 2039-2045 Qu’il ait fallu attendre que d’autres que nous, les locataires de la Terre, prennent conscience de l’état alarmant dans lequel se trouvait la quasi-totalité des étendues d’eau de notre planète, gorgées des scories toxiques de notre civilisation industrielle et des pourritures si peu nobles de notre hyper consommation, c’est vraisemblablement une honte. Compter sur la capacité de résilience de la nature pour tout absorber et se régénérer sans cesse, n’est-ce pas totalement illusoire ? C’est comme s’imaginer naïvement que nous sommes seuls dans l’univers, heureusement, non. Mais, au fait … Qui est là ? Où sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que veulent-ils ? Sauver leur avenir sans doute. Et peut-être le nôtre. Il était temps.

hayart

 

Le jardin de ma bohème de Marianne Logeais-Ninet aux Editions Vent des Lettres

Marianne Logeais-Ninet est une femme malentendante. Est-ce ce handicap qui lui permet d’écrire les plus belles images qu’elle vit dans sa tête ?

Des poèmes riches, simples, émouvants. La muse a certainement pris place aux côtés de cette femme poète et amoureuse des belles lettres.

Découvrez ce qu’elle a à vous dire, elle qui écrit des plumes et dessine des mots…

logeais-ninet

Loretta, de Phil Hervouet aux Editions Vent des Lettres

Loretta, tout juste vingt ans, apprend qu’elle est enceinte d’un homme politique marié.

En quittant par obligation Milan pour Paris, elle décide de garder l’enfant. Quel destin va vivre notre jeune Italienne, avec toujours dans son esprit cette question : « perchè ? » Dans ce monde si cruel, trouvera-t-elle le grand amour ? Perchè, à l’âge de neuf ans, son fils verra sa maman pleurer sur le sable d’une plage vendéenne ?

Plus qu’un roman, Loretta pose les questions de notre destinée.

loretta cover-b

 

L’épine et la fleur, de Jigmé Thrinlé Gyatso aux éditions de l’Astronome

La poésie de Jigmé Thrinlé Gyatso tente d’amener le lecteur à comprendre que l’expérience du réel et l’expérience de l’esprit ne sont pas deux. Il s’agit ici d’un seul poème qui, à la manière d’une suite musicale ou philosophique, s’élabore, s’improvise ou se décline autour du titre, ici et là par sérendipité comme le poème y fait une fois allusion. L’épine et la fleur représentent, entre autres choses, deux facettes de notre humanité. L’aspect didactique de la pensée et le sens philosophique sont ici sublimés par la poétique afin d’amener à une expérience intérieure de lâcher-prise. Et ce lâcher-prise n’est pas autre chose que l’expérience du réel dans sa singularité —  par quelques références à Landevieille et à une partie de la côte vendéenne avec la faune et la flore du Havre de la Gachère— et dans son universalité.

L’épine et la fleur est suivi du poème Charlie s’en tire toute la vie avec le dire et le rire, écrit les 9 et 10 janvier 2015. Trois ans après les attentats de Paris, ce texte reste d’actualité, mais sa part universelle est plus flagrante avec le recul.

Silencieux arpèges

Contes de la mésange 1, de Françoise Bidois aux Editions Vent des Lettres

En Vendée comme Bretagne, on se racontait des histoires aux veillées. Des inventions,  des légendes qui servaient aussi à comprendre la vie, quelques leçons de morale glissées comme une friandise dans un joli papier.

Mais il n’y a plus de veillée, et l’envie de raconter des légendes reste à certaines grands-mères. Parfois ; elles vivent seules et les petits-enfants sont loin. N’est-ce pas aussi un moyen charmant d’apprendre des contes de la part d’une mésange ? Si un jour une mésange frappe au carreau, écoutez-la, faites provision d’histoires : il y a toujours un moment pour les partager.

bidois contes de la mésange 1

 

Princesse Bléblouya, de Joël Couteau aux Edtions Vent des Lettres

Comment une jeune fille écossaise, qui vit dans une île impossible de l’archipel des Shetland, soumise aux grands vents de mer, deviendra une princesse aimée et admirée du Pacifique ?

C’est ce que vous raconte cette histoire qui, du nord de l’Écosse aux lagons enchantés de Nanihi (Polynésie française), va vous faire voyager et rêver.

couteau_princesse bléblouya

 

La Petite Prigent, de Hélène Hérault, chez Delphine Montalant

Servie par une forme courte, l’auteure, par touches délicates, sait dépeindre les fêlures de la vie. Celles-là mêmes qui nous fragilisent, nous et ses personnages. Dans ces fragments de vie, de petites voix se font entendre, et nous pourrions bien les reconnaître. Le singulier, quand il touche à l’universel, devient percutant. C’est par sa pensée intérieure qu’on suit le trajet intime d’Eléonore – la petite Prigent – de retour sur son île.

Valeria, désœuvrée, finit par rencontrer ce Joseph qu’elle a déjà croisé, Joseph le vagabond, l’accordéoniste. Il joue, elle danse : et le marion nettiste lui-même s’en trouve bouleversé. Rien ne peut plus atteindre Corentin, retranché sur sa lande salée, et rêvant la nuit de jardins sucrés. Marie et Juliette parties, seul à se battre contre le sel, il a doucement senti monter en lui la démangeaison du crayon.

Le propre de la nouvelle réside souvent dans la chute. Hélène Hérault parvient à déstabiliser le lecteur, avec une surprise finale. Et la surprise – n’est-ce pas cela que nous recherchons tous ?

la petite prigent

Rencontre, de Eveline Thomer, chez Océane Editions

Camille, artiste peintre, et Thomas, chirurgien plasticien, sont des célibataires endurcis et heureux de l’être. Leur rencontre dans un train va bouleverser leur vie. Ils évoluent dans des mondes si différents : idéaliste et fantaisiste pour la jeune femme, réaliste et parfois brutal pour lui. Ces personnages attachants et hauts en couleur commencent une histoire bien improbable, surtout quand les fantômes du passé ressurgissent et impliquent le héros dans une affaire très trouble. Un roman truffé d’anecdotes drôles et mené tambour battant. Le suspense, l’amour, bien sûr, et les anecdotes cocasses rythment ce 20 ème roman d’Eveline Thomer.

rencontre_eveline thomer

Un Républicain espagnol en Vendée ou le don de Jeanne, de Jim Morin, chez Vent des Lettres

La Vendée, terre de traditions, a ouvert ses frontières à moult expatriés. Ainsi en 1939, plus de 80 000 Ardennais débarquèrent en Vendée. Beaucoup de républicains espagnols émigrèrent en France, et certains, de manière plus isolée, des  prirent le chemin de notre département. Beaoucp d’entre eux vont s’intégrer à la vie locale et y faire souche. Ce roman évoque la venue d’un républicain espagnol dans le canton de de Palluau, dont la venue ranime les débats sur l’insurrection des paysans de 1793 et participe à l’accélération de l’émancipation qui gagne peu à peu ce coin de bocage.

couv_républicain espagnol

 

Elle et Lui, de Pierrette Gobin-Vaillant, chez Vent des Lettres

Projet de voyage… telle une évasion vers d’autres horizons, des chemins qui s’ouvrent à nous des Projet de senteurs qui éveillent nos narines, de vives couleurs qui s’offrent à nos pupilles… autant de curiosités et d’aven­tures qui enrichissent ce saut vers l’inconnu. Ce voyage, parfois introspectif, toujours instructif, prend une tout autre dimension lorsqu’ELLE le partage avec LUI – et réciproquement. La passion côtoie l’exas­pération, l’altérité se fond dans l’affinité, la solitude perd de l’altitude. ELLE et LUI, ce sont aussi des respirations, quelques lignes qui se suffiront à elles-mêmes. Nul besoin d’épi­loguer tant la puissance des mots balaie toute hésitation, laissant libre cours à la méditation, à l’admiration ou encore à la consternation.

couv_elle et lui_gobin-vaillant

 

La traversée d’Ariane, de Catherine Guillerot-Renier aux EDitions de l’Harmattan

Après le décès brutal de sa fille, Ariane, une mère s’interroge, remonte le fil du temps pour tenter de la retrouver et faire face à la souffrance du deuil. Le lecteur suivra Ariane, adolescente d’origine franco-canadienne, du Québec à Mayotte en passant par l’Allemagne. L’auteure a su contenir sa douleur de mère en composant ce texte, ce qui lui donne une force tout à la fois intense et apaisante. En le publiant, elle adresse un message aux autres parents endeuillés.

la traversée d'ariane

 

Après la lumière de Dominique Durand ches Ella Editions

   Août 1966. La célèbre égyptologue Claire Deslandes disparaît brutalement de la circulation à quelques semaines d’une exposition cruciale pour le Musée du Louvre. On ne la reverra jamais. Juin 2015. Laura, huit ans, son arrière-petite-fille, rencontre par le plus grand des hasards une vieille dame et prétend avoir été sa meilleure camarade de classe en 1943, dans une vie antérieure, du temps où elle s’appelait Claire. Alice, sa mère, refuse de croire ses allégations jusqu’au jour où la fillette se fait kidnapper, presque cinquante ans après la disparition de sa célèbre aïeule.

   Yann Forest, le commandant de la Crim et Camille, la jeune recrue du 36, comprennent très vite que cette affaire n’est pas tout à fait ordinaire. Alice décide de mener l’enquête en parallèle avec Marc, un médecin spécialiste de l’hypnose venu à son secours. Des ruelles tortueuses du vieux Caire aux catacombes inextricables de Paris, ils vont tout mettre en œuvre pour retrouver Laura en ignorant que son destin est lié au plus grand mystère de l’Égypte antique. Un mystère qui pourrait bousculer les plus anciennes croyances établies et révolutionner toutes les théories fondamentales de l’histoire des hommes…

Première couv Après la lumière

 

La veuve du colonel, de Jean-Claude Loiret aux Editions Venturini & Co

 Venturini le flic philosophe poitevin, de retour aux affaires, se voit confier une enquête de routine : retrouver un lycéen disparu. Les autorités cherchent à marginaliser un policier qui ne se contente pas des évidences et qui se méfie de la routine.
Surtout quand s’invitent dans cette aventure, un correspondant de presse amateur d’haïkus et fouineur, une soprano fan d’Offenbach et de sa vie parisienne, un prof de batterie introverti, un jeune couple de marginaux à la recherche d’un passé fantasmé. Et s’il ne s’agissait pas d’une simple fugue adolescente ? Les fausses notes s’accumulent quand le corps du jeune homme est retrouvé dans la Boivre. Venturini, en bon chef d’orchestre, saura-t-il mettre la main sur les coupables pour les envoyer au violon ?

lacouvveuveducolonel

La vie sans ailes, de Annie Lebaillif, aux Editions du Petit Pavé

   Ce récit retrace l’histoire d’une fillette nommée « Beauvale », qui portait le numéro 2307 dans le registre des admissions aux Enfants-Trouvés de la Seine en 1819.
Les faits racontés sont réels dans leurs grandes lignes. De nombreuses recherches en archives ont permis de les amener au jour et il a semblé juste, en imaginant et racontant sa vie, de redonner à cette enfant, séparée de sa mère dès la naissance, la place dans le monde qui lui avait été volée.
Quelle folie humaine, quel malheureux concours de circonstances l’avaient amenée   là ? C’est ce que découvrent ses deux sœurs à travers la correspondance échangée trente ans plus tard et les investigations d’un enquêteur recruté par leurs soins.
couv_la-vie-sans-ailes-imp

Frissons américains, de James Buloway, aux Editions VPCC

   Derrière cet auteur très américain auquel sont arrivés plusieurs phases de cette histoire, se cache un des piliers des Ecrivains de Vendée, qui n’a pas cru bon d’ajouter son nom à ce récit qu’il a pourtant mis en forme. Celui-ci nous entraine à travers ce thriller facile à lire et comme il le dit « aux caractéristiques de lecture rapide et de petit prix ». Ces « Frissons américains » nous entrainent dans un rythme haletant en Californie et à Las Vegas, au travers d’événements qui sont réellement arrivés.

Frissons américains

 

Le Baron du Plessis (Marie du marais 3) de Joël Couteau, aux Editions Durand-Peyroles

Comment le passé peut-il éclairer tant le présent ? Au cœur du marais poitevin, celle que tous appellent encore « Marie du marais » vient de décéder. La femme de caractère, la sage-femme ayant mis au monde tant d’enfants laisse derrière elle, une histoire, une vie faites de sacrifices, de difficultés mais aussi d’amour. Elle n’aura jamais connu son père parti pour le Canada en 1910 et ne donna plus de ses nouvelles. Onze années plus tard, suite à la publication de son histoire : Marie du marais Edition Durand-Peyroles, par le plus grand des hasards, le passé ressurgit. Les portes du temps se sont ouvertes, les souvenirs accumulés sous toutes ses formes se dévoilent. Du Sud Vendée au Tonkin, du Marais aux plaines froides du Canada, l’histoire se réécrit.Marie retrouve sa famille.

marie 3

 

L’homme rouge de Luçon, de Joël Bonnemaison

Au Logis de l’Audonnière, en Vendée, à deux pas du logis du Puy du Fou, l’herbe a poussé depuis la mort de renaud de Saintignon et de robin de Veyrac (Le Fantôme du Puy du fou) Seul, le lierre qui meurt où il s’attache, à continué de vivre sur les vieilles pierres du logis. Les enfants de renaud et de robin, sont eux à quelques lieues de l’Audonnière, les hôtes de l’évêché de Luçon, sous la protection de l’évêque, énigmatique, mystérieux, secret. Il s’appelle Armand du Plessis et le rouge est sa couleur. Le rouge dont rêve ce terrible évêque qui sera bientôt le cardinal de richelieu. Avec  » l’Homme rouge de Luçon  » le lecteur connaîtra la suite du  » Fantôme du Puy du Fou « .

L'homme rouge de Luçon 001

 

Souvenez-vous de La Roche, d’un collectif animé par Joël Gaucher, aux Editions Remember

Dans le premier recueil « Je me souviens de La Roche » les huit membres du collectif avaient évoqué leurs souvenirs correspondant à la période de leur adolescence, durant les années 50 à 65. De nombreux lecteurs ont souhaité participer à la rédaction d’un nouvel ouvrage. C’est ainsi que vingt-cinq vieux yonnais, âgés de 75 à 93 ans, ont été invités à fournir leurs anecdotes, sans contraintes particulières, ni de style, ni de période.

Cet ouvrage dédié à l’amitié, fruit d’un joli travail de mémoire, mérite au moins autant de succès que le précédent

souvenez-vous de la roche

Pascal, de Bernard Grasset aux Editions Ellipses

C’est dans la collection « Connaître en citrations » des Editions Ellipses que Bernard Grasset, poète et philosophe auteur d’une thèse sur Blaise Pascal propose de découvrir l’architecture d’une pensée où se côtoient profane et sacré. Ce grand penseur qui fut aussi un grand scientifique a cultivé l’art de la formule brève et frappante pour exprimer une pensée de moraliste constamment ancrée dans le sacré, explorant aussi bien le territoire de la philosophie de l’esprit que celui de la philosophie de l’existence. Une jolie occasion de retrouver ses bonheurs de lycéen au carrefour de la philosophie et de la littérature

pascal_citationsJPG

 

 

Les derniers agriculteurs ?  ou les nouveaux défis, de Roger Albert chez Geste Editions

Quel avenir pour l’agriculture française ? Les paysans le savent-ils eux-mêmes ? Éternels perdants des systèmes économiques, ils sont assommés de normes, noyés dans la paperasserie, suspectés par les médias d’être des pollueurs et des empoisonneurs. Pourtant, à l’instar des générations de Pasquier qui se sont succédé depuis plus d’un siècle sur la ferme des Grandes Guillères, les paysans se battent, imaginent, esquissent de nouveaux horizons à leur métier, s’échinent à produire une nourriture de qualité. Ceux que j’ai rencontrés aiment leur travail, ils mettent toute leur volonté et leur savoir-faire qui est immense à bâtir un avenir à une profession dont on aura toujours besoin. En deux mots, les agriculteurs luttent pour vivre et nous faire vivre. Défendons-les…

162194

Nau l’Olonnais d’Yvon Marquis chez Geste Edtions

François Amélineau, dit Nau l’Olonnais, est l’un des nombreux pirates qui ont écumé les Caraïbes au XVIIe siècle. Ses exploits, d’une témérité et d’une ampleur inédites dans le monde de la flibuste, ont contribué à tisser sa légende et à faire de lui l’un des forbans les plus sanguinaires que la Terre ait jamais porté. Son audace, sa cruauté, sa haine des Espagnols suscitèrent aussi bien une crainte quasi superstitieuse chez ses victimes qu’une vénération absolue de la part de ses hommes. Ce roman, qui retrace son sillage sanglant, est aussi une peinture pittoresque et réaliste de ce qu’était la rude existence des boucaniers et des flibustiers ; à l’encontre de nombreuses idées reçues, on y découvre des hommes courageux, pétris du sens de l’honneur et constituant une société singulière, aux règles intransigeantes. On les appelait les Frères de la Côte. Leur république avait son siège à l’île de la Tortue.

La personnalité de Nau l’Olonnais ne se limite pas à l’excès de ses crimes. Il était doté d’une grande force de caractère ; il était habité d’un sens aigu de l’amitié et de la droiture. Il se voyait plus comme un justicier que comme un prédateur. C’était un chef authentique et respecté. En plus de mettre en valeur ces facettes qui font de l’Olonnais un personnage attachant et pas seulement un malfaiteur sans foi ni loi, l’auteur livre à ses lecteurs un grand roman d’aventures aux multiples rebondissements.

160439

Itinéraire d’un maître d’école en Vendée de Jacques Braud chez Geste Editions

Il était logique qu’après mes souvenirs d’enfant aux genoux écorchés cela débouchât sur ceux de l’adolescent puis de l’adulte devenu « régent », comme le désirait tant mon père. Finalement, ce métier d’instituteur, que je n’avais pas vraiment choisi, m’aura permis de rester proche de l’enfance, même si son exercice a été l’occasion d’autres écorchures, moins visibles, mais peut-être moins superficielles. C’est sans doute le prix à payer quand on suit une autre route que celle tracée par l’institution. Métier passionnant, mais usant, que celui d’instituteur, fait d’autant d’hésitations, de doutes que de satisfactions. Je l’ai exercé avec la personnalité, la conscience et la liberté auxquelles m’avait préparé mon éducation. Un long parcours semé d’embûches, d’erreurs, de déceptions, de gratifications aussi, heureusement. J’étais parti de presque rien et je suis arrivé à pas grand-chose, mais au bout du compte avec un « bilan globalement positif », cela dit pour plagier, au choix, Georges Marchais en 1979 ou Jean Ferrat en 1980, sachant qu’ils ne mettaient pas vraiment la même chose derrière la formule. J’ai quand même pu semer des graines qui ont parfois germé et changé quelques personnes, même si elles n’ont pas changé le monde, ni l’école. J’ai bien aimé ce métier que j’ai malgré tout quitté sans regrets pour une retraite tantôt bien remplie, tantôt oisive, mais bien méritée… enfin, je trouve.

161279

Voyages de Vincent Langlais, chez BOD

« Voyages » est un recueil de 48 poèmes, illustré avec les créations de gef getifra. qui vous permettra d’explorer les nuits parisiennes, tout autant que de lever les voiles de mystère de l’égypte antique ou de transporter votre imagination aux frontières du temps pour mieux le dépasser, à la rencontre des anges et d’un monde céleste qui vous révèlera quelques-uns de ses trésors. Le périple se terminera par un regard sur nos villes, notre société actuelle et notre destinée commune. 

couv Voyages BOD

 

 

Il faut s’entendre avec ses voisins, même s’ils sont cons de Peter Robert Scott aux Eeitions Les Chantuseries

— Vous êtes Anglais, paraît-il ?
— Tout à fait.
— Qu’est-ce que vous faites ici ? Pourquoi ne pas vivre en Angleterre, comme les
autres ?
La rencontre entre Didier Rapin et William Steer débute sous haute tension. Dans ce bourg de deux-cents habitants du sud Vendée, les élections municipales approchent.
— Mais il y a « étrangers » et « étrangers » : vous êtes Anglais, vous, ce n’est pas vraiment si mal que ça. Même si vous parlez différemment, vous êtes nos voisins de longue date.
Il faut s’entendre avec ses voisins, même s’ils sont cons. Les dés sont jetés. Qui va remporter les élections ? Et pourquoi cette rage à vouloir apprendre l’anglais ? Ce troisième roman de Peter Robert Scott distille cet humour si britannique, associé à une vision sensible et humaniste de la vie et de ses personnages. Un régal.

petre robert scott_il faut s'entendre

Je découvre l’Ile de Noirmoutier, d’Alain Crespin

Noirmoutier, qui effleure les côtes vendéennes à la porte de Nantes, fait partie de ces lieux qui retiennent. Ses villages à l’identité forte, son cadre naturel d’exception, ses habitants toujours prêts à conter leur île sont pour le visiteur attentif, une perpétuelle invitation à la découverte. Dans ce guide, 7 balades vous invitent à une rencontre plus approfondie avec ce petit morceau de terre d’à peine cinquante kilomètres carrés où le présent tutoie la mémoire, tout naturellement. Ouvrez l’oeil, prenez le temps, et Noirmoutier se livrera peu à peu. Avant, qui sait, de vous murmurer de revenir…

je déciouvre noirmoutier

Le souffle du noroît, une enquête à Yeu, d’Adeline Paulian-Pavageau

Île d’Yeu, 1778. De retour d’expédition, le navire de Benjamin de Bois-senot échoue à l’île d’Yeu, lors d’une tempête. Le jeune botaniste est alors confronté à une série de meurtres. Il est chargé de mener l’enquête.

Qui tue de manière aussi répétée que sauvage ? Est-ce un des matelots de son navire ou bien un habitant de l’île ? La troublante guérisseuse est-elle coupable ? Chez le gouverneur ou dans les rues, l’ambiance est lourde de soupçons et de non-dits. L’enquêteur aura bien des difficultés à ne pas se tromper de coupable et il ne sortira pas indemne de l’aventure.

le souffle du noroit

 

Une enfance en Vendée dans les années 50, de Lise-Marie Ratier

La coiffeuse et le garde-champêtre. À partir de ses propres souvenirs et des témoignages qu’elle a reçus, en particulier de ses parents et grands­parents, l’auteure fait ressurgir un monde disparu où les odeurs, les bruits, les sensations, les gestes, les mots tiennent une grande place. Elle partage avec le lecteur les bonheurs et les moments difficiles qu’elle a vécus, entre le salon de coiffure de sa mère et la ferme de sa tante, entre l’école et les vacances. Une vie ordinaire vue au travers des yeux d’une fillette qui n’a rien oublié de ses premières années. Les plus âgés retrouveront dans ce livre un peu de leur propre vécu. Les plus jeunes apprendront, peut-être avec étonnement, ce qu’était la vie des enfants il y a seulement une soixantaine d’années. Une enfance libre et heureuse, sans télévision ni ordi­nateur, vécue au rythme des saisons, en symbiose avec la nature.

enfance années 50

 

Le Potager extraordinaire de la Vendée, de Michel Pelé

Naviguer, sillonner sur les routes de Vendée, flâner côté terre, mer et marais, quoi de plus agréable! Rencontrer les éleveurs, pro­ducteurs, marins, échanger sur leur savoir-faire. Se rapicoler* après avoir dégusté, en leur compagnie, le millet, la gâche, le fion maraî­chin, le préfou, la mogette et bien d’autres merveilles. Échanger sur leur métier toujours pratiqué dans un esprit de respect de l’environnement, de culture et d’élevage bio. Sans oublier ce que nous offre Dame Nature: les algues « filles du soleil et de la mer», les poissons, coquillages et crustacés, tout droit sortis du chaudron de Neptune.

Déambuler en glanant de-ci de-là ces drôles d’herbes de la côte sauvage, comme ces immortelles d’Italie qui, au printemps, brodent les dunes de leurs corolles jaunes. Qui embaument les environs de leur parfum de curry. N’oublions pas les cristes marines au doux goût iodé et sucré à la fois. La benoîte, la salicorne, l’ortie, le coquelicot qui jonchent nos talus et rives, et toutes ces autres richesses que nous offre le littoral, et qu’il nous faut, bien sûr, respecter et préserver.
Bon vent, bonne balade, bon appétit.

potager extraordinaire

 

La Vendée sauvage et naturelle, de Ronan Arhuro et Stéphane Bonneau

Dans la nature, tout est rencontre. Une vue, une espèce, un comportement, les occasions d’un souvenir naturaliste sont légion. Et la photographie est un moyen de fixer ces rencontres. En Vendée, les influences sont variées, qu’elles soient littorales, géologiques ou méridionales. Les rencontres sont multiples. Avec elles, nous suivrons un parcours imaginaire. Nous partirons du bocage pour rejoindre et longer le littoral. Entre marais, îles, dunes et forêts, celui-ci recèle de nombreux trésors. Puis la plaine calcaire clôturera cette sorte de boucle.

Les textes suivront le même parcours, soulignant les photographies ou ouvrant vers une lecture différente. Précisions sur la biologie, sur la succession des milieux, détails sur la présence en Vendée et autres anecdotes, tout cela n’est qu’une porte ouverte pour vos rencontres. Laissez-vous guider ou papillonnez au gré de votre regard accroché par une page. Les espèces abordées ne sont pas toujours celles attendues, espèce commune ou rare, à la biologie extraordinaire ou des plus habituelle… À vous de compléter.

vendée

 

Sauvetage en mer, un héroïne fantoche de Catherine Girard-Augry aux Editions Chez Maupassant

girard_héroine fantoche

 

Le farfadet de Saint-Gervais de Karine Giroud-Piffoz aux Editions Le Ver-Galantfarfadet

  Imaginez un salon du livre, des visiteurs, des écrivains, des livres. Beaucoup de livres. Et une jeune femme, Lénaëlle auteur de contes et de roamsn, spécialiste du petit peuple. Une jeune femme qui feuillette un livre, justement. Quand, au détour dez deux feuillets, déchirant la page, apparaît un farfadet. Intrusion. Harcèlement. Et la vie qui bascule, qui devient un enfer. Invivable.

Histoire insolite et douloureuse qui ne vous lâche pas. Peut-on en sortir indemne ?

 

Le marié de la Saint-Jean de Yves Viollier aux Presses de la Citéviollier_ marié saint-jean

1977. Le mariage de Zhida se prépare à la Gallifrère, la belle ferme de ses futurs beaux-parents, près de Luçon. Zhida, jeune Chinois du Cambodge, Français  » banane  » comme il dit – jaune à l’extérieur – a dû partir, seul, pour la France à l’âge de huit ans avec son petit frère, et aller en pension à Romilly. Son père, tout juste arrivé de Hong Kong, et son oncle, qui a pu échapper aux Khmers rouges et émigrer en France, seront là pour son mariage.
Au coeur des trois nuits étouffantes de plein été qui précèdent la fête, Zhida revit l’histoire de sa merveilleuse rencontre avec la rousse Gabrielle, qui l’a choisi sur les bancs du lycée. S’invitent aussi dans ses souvenirs l’enfance, que l’exil a rendue douloureuse, l’adolescence et la jeunesse précaires. Et c’est à sa mère, la grande absente, disparue dans les ténèbres de la barbarie, que ses pensées reviennent, elle dont le sourire fragile va l’accompagner jusqu’à l’autel.

 

La Matouze d’Eveline Thomer, réédité chez Océane Editionsthomer-matouze

La Matouze est une femme belle mais étrange dont le comportement impulsif effraie autant qu’il fascine. Aussi n’échappe-t-elle pas à la sévérité douloureuse de l’aînée de ses filles qui affronte héroïquement la tyrannie d’une mère castratrice et séductrice… La liberté de ton, l’aisance de la parole deviennent donc la part licencieuse que s’octroie la fille sur la famille.

Et ce récit délimite l’espace nécessaire où s’épanchent l’exaspération, la peur, la solitude et l’épuisement. Par lui s’exorcisent les maux et les souffrances. Ce qui pourrait être le douloureux roman de l’enfance se dissout dans les railleries pertinentes d’une jeune fille obstinément optimiste et pourvue d’une joie de vivre peu commune. L’histoire serait tragique si elle n’était drôle.

Il n’ y a finalement pas de fatalité pour les personnages même malheureux.

 

Portraits et anecdotes, poèmes de Catherine Dutailly aux Editions BOD

dutaillis_portraits

Ce recueil présente une véritable fresque humaine dont l’auteur a peint les personnages avec poésie, fantaisie et humour. Les textes, très variés, mêlant imagination et réalisme avec beaucoup d’adresse, agrémentés de dessins originaux et de quelques peintures, vous feront passer d’agréables moments !

 

Voleur de lumière d’Eveline Thomer chez Océane Edition

voleur de lumiere couv1

Jérémy se voit offrir pour ses 30 ans une trentaine d’appareils photos anciens ayant appartenu à un photographe peu ordinaire. Il ne sait pas que ce cadeau va bouleverser sa vie. Il remonte ainsi à une jeune photographe qui part en Russie en 1880 comme préceptrice des enfants du Tsar Alexandre III. Fasciné, il se rend dans son village natal pour en découvrir davantage. L’amour l’y attend. Rencontres et rebondissements enrichissent ce roman enrichissant.

Refrain de Bernard Grasset chez Jacques André Editeur

Avec Refrain, le voyage en compagnie des peintres et des musiciens se prolonge comme sans fin. Refrain : revenir là où on est allé, creuser ce qui a déjà été contemplé et écouté, explorer, tel un possible, de nouvelles contrées. Retour et commencement. Dans l’alliance de la poésie avec la peinture et la musique se découvre un chemin de liberté et de lumière. En lisant Refrain le lecteur est invité à voyager, au fil de l’art, à travers les cultures, les siècles qui passent. Voyage – aventure dans le langage. Le dialogue des mots avec l’univers pictural et musical cherche ici son unité du côté des pays intérieurs, des secrets de l’homme, de l’accueil de l’insaisissable. Refrain : écouter, sillons d’un autre langage, ce lointain qui murmure le sacre de l’aurore.

grasset_refrain

 

Le Janus des gauchers de Pierre Deberdt  chez Ella éditions

deberdt_janus

Avec son bahut à bout de souffle, Jeff vaque d’école en école. Ici, il présente son exposition sur l’eau ; là, il dessine son amour de la nature. Et les enfants sont aussi heureux que les instituteurs, tant Jeff possède un don pour capter, passionner. Tout s’effondre lorsqu’un éminent spécialiste lui diagnostique un cancer à l’issue fatale. C’est alors que Jeff retrouve Suzelle, son amour inoubliable, et croise le chemin d’Albine et ses amies. Il reprend formidablement goût à la vie !

 Les amours de la mouette rieuse, poèmes de Françoise Bidois chez BookEditionbidois_mouette

Un voyage sur les ailes d’Éros. Un parcours entre virtuel et réalité, entre prose et poésie, au gré du vent et au fil des vagues. Au long de ses vols, la mouette aurait-elle croisé des amants au charme réel, des amoureux aux caresses célestes ?
Peut-être est-ce les pensées du moment mais dans le fond elles sont en harmonie avec ce que je suis, parfois leurs expressions diffèrent mais je ne crois pas rentrer dans le portrait de « la donna è mobile », la mouette n’est point volage… juste poète et si elle grave ses amours dans le sable, la mer se charge de les effacer. Ses plumes d’amoureuse sont parfois soulevées par le vent des mots, est-elle inconstante pour cela ?

 

Dans le vent des mots, nouvelles de Françoise Bidois chez BookEditions

bidois_ventsQuand le vent conte des histoires, n’est-il de meilleur moment que celui du partage ? Voici seize nouvelles cueillies sur les ailes du vent, celui qui souffle parfois sur les Pays de Loire ; qu’il soit Zéphyr encourageant à la douceur du rêve ou vent de Galerne qui vient du nord-ouest, froid et humide incitant à se blottir au chaud avec un livre. Écoutons-le rassembler tous ses mots, dans ces quelques contes ou nouvelles écrites pour les ados.
« N’oubliez pas l’histoire de l’humanité, partagez votre mémoire, c’est le Devoir des sages, car l’Histoire n’est faite que de conflits que l’Homme répète, confiez-là dans les livres, les mots sont faits pour cela. »
Je serai toujours là pour vous en faire souvenir.

Parus en 2016

Au service du Roy, un amiral sablais dans les guerres de Vendée de Yvon Marquis chez Geste Editionsau-service-du-roy-001

Figure emblématique parmi tous les héros qui ont porté haut les couleurs de la Vendée. l’amiral Pierre de Vaugiraud illustre toutes les qualités et tous les défauts qui font la singularité des Vendéens : esprit d’aventure, fidélité à ses convictions, courage, mais aussi entêtement, voire obstination. Pierre de Vaugiraud effectua une brillante carrière dans la Marine royale sous Louis XV et Louis XVI ; il fut de toutes les grandes batailles navales qui ont jalonné la guerre de Sept Ans et celle d’indépendance des États-Unis. À la Révolution, fidèle à ses convictions royalistes, il s’engagea dans la contre-révolution en prenant une part active au soulèvement vendéen ; plus tard, il déclina les offres d’engagement de Napoléon. Sa fidélité ne fut récompensée qu’au soir de sa vie, sous Louis XVIII.Si l’Histoire, avide de figures spectaculaires, n’a pas retenu son nom, Pierre de Vaugiraud n’en mérite pas moins de figurer aux toutes premières places dans le panthéon des Vendéens célèbres qui ont contribué à forger la renommée des gens de ce pays. Ce livre a reçu le Prix des Ecrivains de Vendée 2016.

Les Perdriau, des Vendéens en XXème siècle de Georges Perraudeau, chez Geste Editions

les-perdrieau-001À la demande de ses petits-enfants, Laurence Perdrieau raconte sa vie de paysanne vendéenne. Elle égrène ses souvenirs : son mariage en 1933, son bonheur troublé par l’approche de la guerre, sa solitude et son travail exténuant pendant les six années du conflit, la joie des retrouvailles avec son mari en 1945. Elle se rappelle l’arrivée de leurs quatre enfants, souvent inattendus, les efforts qu’ils ont dû accomplir pour suivre les changements de l’agriculture, leurs inquiétudes au cours de la guerre d’Algérie… Et, enfin, leurs belles années de retraite tranquille à la veille de l’an 2000. Ce livre a reçu le Prix des Ecrivains de Vendée-Crédit Mutuel en 2016.

Ce ne sont pas les mouettes de Didier Giroud-Piffoz chez Ella Editions couverture

Solène est aimée d’une passion unique, totale, absolue. Elle s’offre en retour dans un amour fou. De cet amour sublime que Benjamin Péret définissait ainsi : « le lieu géométrique où viennent se fondre, en un diamant inaltérable, l’esprit, la chair et le cœur. » Et l’Inde, sa beauté, ses mystères, sa lumière. Ses bidonvilles aussi, ses léproseries. Et cette quête douloureuse, improbable… Un chant d’amour fulgurant écrit dans un style particulièrement soigné qui mettent en valeur les qualités de l’analyse psychologique et le suspense de ce livre de quête et de fatalité.

La blouse noire « Dous novèles de chez ma » d’Alain Perrocheau aux Editions Hérault

la-blouse-noireLe célèbre barde poitevin Yves Rabault avait coutume de dire à son auditoire : “Parlez français… parlez patois”. Le patois définit un terroir. Il fluctue selon la terre à laquelle il s’accroche. Il se forge selon le relief, la nature du sol, la végétation, le caractère des habitants du lieu. Alain Perrocheau maîtrise ce « parlange », et il nous livre aujourd’hui une série de récits truculents avec leur traduction afin de nous familiariser avec lui et de conserver cette précieuse tradition purement orale. Dans ces nouvelles, nous entrons de plain-pied dans le patois vendéen de la région de Coëx, Aizenay, La Mothe-Achard. Recherche d’un vocabulaire précis et savoureux, qui employé au bon moment, donne un plaisir que l’auteur partage avec son lecteur.L’auteur révèle un langage qui décrit un terroir et il manie le dialogue avec beaucoup de talent. Le ton est authentique, émaillé de ces expressions incontournables et truffé de quelques “menteries” que nos anciens affectionnaient particulièrement. Chacun de ces récits en patois est suivi de sa traduction intégrale en français.

Une âme en clair-obscur, poésie d’Armelle Elfort aux Dossiers d’Aquitaine2016-11-24-14-47-37_0083

Née d’une famille de de marins et de commerçants des îles de Groix et de Noirmoutier, Armelle Elfort publie un recueil de poèmes où l’imaginaire est tantôt bonheur, tantôt souffrance, dans lequel elle a puisé force et courage. Voici un petit livre d’amour, le plus noble, celui de tous les êtres et de la nature, qui apparaît alos scomme un puissant levier créatif et désir de partage et de de transmission.

Entre déchets et splendeurs de Christian Bergeon aux Editions du Netberjon_dechets-et-splendeur

Comme chaque midi, le commissaire Francis Dubois, s’enfile un petit-blanc sec au Café de la Marine, où Josette, la serveuse, est devenue la patronne. C’est l’occasion pour Fred Lanson, le Journaleux, de venir à la pêche aux infos. Gilles Morvan, dit Humphrey Bogart, fidèle lieutenant du commissaire, est plus que son chauffeur et le précède souvent dans ses affaires. C’est l’occasion pour le commissaire Dubois d’être initié, par le sculpteur Arthur Bourrin, à son art et à celui de Gaston Chaissac qu’il qualifie de « entre déchets et splendeur ». Mais l’art peut parfois dissimuler quelques sordides affaires… Il se rend pour la première fois à l’AG des anciens élèves de son lycée, où le grand reporter Daniel Zimmermann, dit Zimm, prend la photo du groupe (Si la photo est bonne), mais cette réunion très conviviale se termine de façon imprévue… Il espère l’Arrière-saison plus calme, mais il n’en est rien…

Les portes du temps de Joël Couteau aux Editions Vent des Lettres

couteau_marieComment le passé peut-il éclairer tant le présent ? Au cœur du marais poitevin, celle que tous appellent encore « Marie du marais » vient de décéder. La femme de caractère, la sage-femme ayant mis au monde tant d’enfants laisse derrière elle, une histoire, une vie faites de sacrifices, de difficultés mais aussi d’amour. Elle n’aura jamais connu son père parti pour le Canada en 1910 et ne donna plus de ses nouvelles. Onze années plus tard, suite à la publication de son histoire : Marie du marais Edition Durand-Peyroles, par le plus grand des hasards, le passé ressurgit. Les portes du temps se sont ouvertes, les souvenirs accumulés sous toutes ses formes se dévoilent. Du Sud Vendée au Tonkin, du Marais aux plaines froides du Canada, l’histoire se réécrit.Marie retrouve sa famille.

Quelques nouvelles de Vendée de Catherine Dutailly

dutailly_couv_nouvelles-vendeeCe recueil de nouvelles nous entraîne, à travers treize histoires originales illustrées par des peintures de l’auteur, sur quelques-uns des sites les plus pittoresques de Vendée. Tout en nous faisant partager son intérêt pour la Vendée, l’auteur mêle avec dextérité le réel et l’imaginaire et nous réserve quelques jolies surprises, toujours agrémentées d’humour et de poésie.

Mila de Dominique Durand aux Editions Vent des Lettresmaquette-couv-mila2

Ce matin du 5 mars 2015, j’émergeais d’une longue année de coma à l’hôpital Percy Clamart et prenais connaissance du diagnostic : l’accident avait provoqué une perte totale de ma mémoire. Ce matin du 5 mars 2015, je serrais dans mes bras ma propre fille Camille en réalisant qu’elle n’était pour moi qu’une parfaite inconnue. Pour me reconstruire, je devais reprendre une vie normale, suivre un traitement adapté, mais rien ne s’est passé comme prévu. Sans doute aurais-je dû me méfier ?

Comment aurais-je pu imaginer l’extraordinaire aventure que je venais de vivre des côtes australes jusqu’aux terres gelées du grand continent blanc ? Qui était celle qui m’attendait quelque part, cloîtrée dans une geôle, prisonnière de syndromes étonnants encore plus puissants que les miens. De ma mémoire chancelante émergeait une seule certitude : je devais la retrouver pour connaître l’incroyable vérité, celle que les plus hautes instances internationales avaient tenté de dissimuler. Je disposais pour cela de très peu d’indices : Juste quatre lettres qui dansaient jour et nuit dans ma tête, comme une musique entêtante, juste quatre lettres, d’une importance capitale pour ma survie . MILA.

Pascal et Rouault de Bernard Grasset aux Editions Ovadia

1507-1Après « Vers une pensée biblique », « Bible, sagesse et philosophie », « Philosophie et exégèse », Bernard Grasset explore la frappante proximité entre l’univers d’un peintre du XXe siècle, Georges Rouault, et celui d’un penseur du XVIIe siècle, Blaise Pascal. Dans l’œuvre (peintures, écrits) de Rouault et celle de Pascal se dévoilent une éthique, une esthétique, une anthropologie très voisines. Pour ce peintre et ce penseur inspirés de la Bible, la croix est la clef. Pascal pense l’homme, Rouault peint l’homme, cet être misérable et grand qui erre sur la terre, à la recherche de son vrai lieu. La vie est lutte entre ténèbres et lumière. Une pensée et une peinture existentielles du cœur, de l’esprit, du mystère, guettent dans le visible les traces de l’invisible, éveillent au sens caché. Les Pensées nous aident à mieux comprendre l’art de Rouault et, en parallèle, cet art jette des éclairages nouveaux sur l’œuvre de Pascal. Georges Rouault est le peintre des Pensées.

Entre 2 mondes de Jean-Luc Loiret aux Editions Venturini & Co

loiret_lacouvdup6« Garde à vue ! Ces trois mots secs prononcés avec une violence contenue, trottaient dans la tête de Cathy Menault, sinistre ritournelle dont elle ne pouvait se défaire. C’est bien à elle que le policier s’était adressé, deux heures auparavant, avec l’annonce brutale de sa mise en cause dans un meurtre. » Le commandant Venturini revient en catastrophe à Poitiers ; son amie libraire est accusée du meurtre de son ex-mari. Le flic philosophe est emporté dans la tourmente, lui qui pensait maîtriser les événements. En sortira-t-il indemne ? Rien n’est moins sûr, car un redoutable piège s’est refermé sur le couple.

L’inconnu du Vert-Galant de Joël Gaucher chez J.G. Editionsgaucher_vert-galant

C’est le tout premier roman de Joël Gaucher. L’histoire de ce roman, c’est la quête intime d’un homme qui ne sait pas qui est son père. Antoine est, comme l’on dit encore parfois pour les enfants non désirés, un « accident ». Une quête qui nous fait nous fait traverser l’Occupation, la rafle du Vel d’hiv, l’Algérie des années 60, et passer de Montmartre à l’Afrique du Nord. La guerre d’Algérie tient ici une place toute particulière. Elle va bousculant sa vie, le tragique et l’héroïsme se mêlant à l’espoir retrouvé. Un beau roman, parfaitement huilé, ciselé, dans lequel Joël Gaucher , et dans lequel il a glissé une part de lui-même, de son histoire personnelle.

Bayou Blues de Jacques Bernard aux Editions VPCP

bayou bluesEn vacances aux Etats-Unis, Kévin et Christelle cheminent de Chicago à La Nouvelle-Orléans, au gré d’un itinéraire touristique, musical et culturel. Mais en Lousiane, le drame se trouve au bord d’un bayou.

Au sein d’une nature luxuriante, alligators et serpents ne sont pas les seuls à menacer la vie des personnages de ce roman. Avec le rythme et la verve de Jacques Bernard.

L’imposteur des Olonnes de Jean-Claude Paillé, chez JCP Editionsimposteur olonnesl

Tandis que les skippers préparent leur voilier pour la prochaine course autour du monde en solitaire et sans escale, une série de meurtres émaille ces mois déjà stressants. Plusieurs concurrents sont visiblement visés. Pour quelles raisons ? Pourquoi ceux-là ? Quand ce carnage va-t-il cesser ? L’Everest des mers peut-il se maintenir ?

Vrai sens du suspense, bonne documentation sur les aspects historiques et sportifs, Jean-Claude Paillé sait nous tenir en haleine tout autant que pou ses deux premiers polars : « Le naufragé des Cinq Pineaux » et « Le noyé du moulin à Elise ».

Equinoxe de Jean Huguet chez Geste Editions

Dans le cadre de la célébration du 10ème anniversaire de la disparition du grand écrivain vendéen Jean Huguet, Geste Editions réédite son  roman le plus chaumois « Equinoxe ».

équinoxeLe samedi 24 septembre 1955, malgré un temps menaçant d’équinoxe, le chalutier « Christus Regnat » quitte Les Sables-d’Olonne, son port d’attache. Dans l’après-midi, le vent fraîchit ; le soir, il souffle en tempête et celle-ci atteint son paroxysme aux premières heures de la nuit. Le drame surgit sur la mer et à terre. Vous allez le vivre jusqu’au 1er octobre à La Chaume, le quartier des pêcheurs des Sables-d’Olonne, auprès de Delphine Arouet, la mère du jeune Pierrot embarqué sur le « Christus ». Silence, attente, espoir, remords sont décrits avec la précision d’un orfèvre en littérature. En écho à la douleur de Delphine, grâce à une construction romanesque originale, vous connaîtrez la tempête spirituelle qui ébranle l’âme du jeune vicaire de La Chaume, Pierre Vandamme. Celui-ci vient d’apprendre que son meilleur ami, Roger, renonce au sacerdoce et, à quelques mois de l’ordination, choisit le mariage. Delphine et Pierre sont les deux acteurs magnifiques de cette pièce dramatique. Ils sont si bouleversants dans leurs rôles que vous vous souviendrez longtemps de cet Équinoxe de septembre 1955.

Accusé, sors de ta tombe !, de Stéphane Loiseau aux Editions Durand-Peyroles

Quand Anna Bourseau reçoit un appel téléphonique qui lui demande du secours, avec laaccusé_loiseau même voix que celle de sa fille décédée quelques années plus tôt d’une noyade accidentelle, elle ne sait pas qu’elle va se trouver au cœur de la découverte d’une sombre machination. Ses souffrances de mère qui s’est crue coupable reviennent à la surface. La seule bouée dans la tourmente est son nouvel amant en qui elle a une totale confiance. C’est de l’intérieur de la personnalité de cette femme que nous découvrons les événements sans comprendre ce qui nous dépasse. Le suspense est mesuré et efficace, l’oppression monte crescendo, au gré d’une écriture fluide et juste, qui sait peindre les états d’âme. La vérité éclate comme un coup de grâce. Un bon roman dont la noirceur nous tend comme un ressort jusqu’à la délivrance.

Vendée, terre de cinéma, Mon dictionnaire du 7ème art en Vendée de Philippe Gilbert aux Editions du Petit-Pavé

2016-04-26 07-30-11_0071On le sait, le journaliste de Ouest-France Philippe Gilbert a été d’abord un globe-trotter, il nous l’a montré dans ses livres précédent. Mais, depuis son adolescence, il a aussi beaucoup voyagé dans les films, y trouvant la réflexion et la vie tout autant qu’une source d’expression, en bon passionné qu’il est. Son dernier livre ajoute un pan nouveau à la connaissance de notre terre. C’est que le cinéma a toujours eu sa place dans notre département qui a reçu de nombreuses équipes de tournage et de nombreuses stars, en un peu moins d’un siècle. Philippe Gilbert y va de ses coups de cœur et de multiples anecdotes qui relient parfois les seigneurs du 7ème art à notre terre de Vendée. Une belle découverte en perspective pour les lecteurs vendéens et plus généralement tous ceux qui aiment notre département.

violons de maison-ougeLes violons de la Rivière Rouge de Marie-France Thiery-Bertaud, aux Editions Mines de rien

Deuxième volet après Les violons du marais, pour retrouvez Louise, Juliette et Rose qui ont décidé de partir pour un avenir meilleur, au-delà de l’océan. Elles ont choisi le Manitoba, à l’ouest de la province du Québec. De nouvelles aventures pour ces trois femmes courageuses préférant un départ vers une terre inconnue, dans l’immense plaine du Manitoba, au sein du petit village francophone de Saint-Claude, où des bouleversements profonds les attendent. La province canadienne leur dévoilera au fil des semaines toute la richesse de son histoire et les obligera à se remettre en question et revoir leurs convictions. Dans ces violons de la Rivière-Rouge, c’est donc bien un nouveau monde que les jeunes femmes abordent en ce début de XXème siècle. Ce livre vient d’obtenir le Prix du Héron cendré décerné lors du Salon de Saint-Gervais en avril.

Le moulin des Ombres de Marcel Grelet, chez Ella Editions moulin mp

Baptiste, ouvrier dans un moulin sur la Durance, à Embrun, découvre un matin Angélo l’anarchiste italien caché dans son écurie. L’étranger grelotant, roulé dans la paille, ne fait pas peur au meunier. Il met au contraire en éveil la curiosité de cet homme solide dans le corps et dans la tête. Baptiste écoute l’étranger loquace et ce n’est pas étrange. Il se défini un projet de vie grâce à cela. Le meunier de la Durance se met en marche vers ce destin nouveau. La route se révèle parfois tortueuse mais toujours enrichissante au fil des rencontres et évènements. Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence la face cachée des hommes, l’ambiguïté qui réside dans chacun de nous.Avec ce septième roman, l’auteur nous entraîne dans la Haute-Provence parfumée et colorée, chaude et ensoleillée mais aussi enneigée.

 bestiolerie potagère_2Bestiolerie potagère de Louis Dubost aux Editions Les carnets du dessert de lune

Avec ce livre, notre excellent éditeur poète Louis Dubost reste fidèle au potager. Après « Diogène au potager » paru il y a cinq ans déjà, le voici qui revient avec cette « Bestiolerie potagère » qui inventorie la faune de nos chers jardins, avec une érudition bon enfant et de multiples clins d’œil savants, plaisants ou parfois ironiques. Philosophes, poètes, hommes politiques sont convoqués au fil des textes et sont passés au crible menu de ce « jardinier des mots », comme le nomme son préfacier Georges Cathalo, qui sait en faire son miel pour notre plus grand plaisir. Les dessins de Bernadette Gervais, grand amoureuse de la nature complètent ce magnifique livre.

Parus en 2015

dictionnaire rue de fontenayDictionnaire des noms de rues de Fontenay-le-Comte de Michèle Gibaud-Cousseau chez Geste Editions

Dans son dictionnaire, Michèle Gibaud-Cousseau fait revivre pour nous l’Histoire de Fontenay-le-Comte à travers les noms de ses rues. Chaque voie, chaque place, chaque impasse, chaque rond-point pos­sède sa notice, une sorte de carte d’identité qui explique son appel­lation. Les abondantes illustrations – photos, cartes postales anciennes et autres documents – nous invitent aussi à découvrir ou à redécouvrir les personnages ou les événements qui ont marqué cette ville. Des plans placés au début et à la fin de l’ouvrage vous permettront de repérer facilement les rues et les lieux cités dans ce livre que vous prendrez plaisir à feuilleter. Un livre utile à la connaissance de la ville mais aussi de la Vendée.

parlers de noirmoutier

Les parlers de l’Epine et de l’Ile de Noirmoutier de Colette Devineau chez Geste Editions

Le tableau que dresse Colette Devineau de son parler natal est davantage le résultat d’un attachement, d’une pratique quotidienne que d’une étude. C’est un témoignage sur une langue qui ne veut pas mourir. Il commence par un vocabulaire, avec beaucoup de mots acclimatés. L’auteure nous présente un large échantillon d’expressions et de façons de dire qui sont aussi des façons de penser. Les poésies, légendes et récits qui terminent le recueil montreront que cette langue est capable de littérature. Les moins experts trouveront des traductions. Ce livre s’adresse à tous les amoureux de l’île : il y a les paysages, les monuments, et il y a la langue, ce « patrimoine immatériel ».

naufrages charentsLes naufrages de Charente-Maritime de Roland Mornet Chez Geste Editions

Les côtes charentaises, si hospitalières au touriste, ont connu bien des drames. Pour la gent maritime, des noms de lieux ont des résonances lugubres comme « La Fosse funèbre » à Chassiron, ou « Le Plateau du trépas » à Rochebonne. Dans cet ouvrage sont contés le sort de nombreux navires naufragés de la fin du XVIIIe siècle à nos jours. Les causes et les suites de ces sinistres sont parfois étranges : curieuses erreurs de navigation, histoires de pillages, de bacchanales, de trésors…

 

la vendée mystérieuseLa Vendée mystérieuse de Michel Gautier chez Geste Editions

Les nuits vendéennes fourmillent d’êtres faramineux en danger de s’évanouir. Fadets ou farfadets, dames blanches et autres créatures prennent vie tout à coup au détour du bois. De la nuit au jour, de la mort à la vie, du dessous au dessus de la terre, du Diable au bon Dieu, il y a beaucoup à découvrir et à raconter pour nous, pour nos enfants et les enfants de nos enfants dans la suite des siècles et des siècles. Si vous ne croyez ni à Dieu ni à Diable, rabattez-vous enfin sur Mélusine. C’est la reine des fées et de toutes les métamorphoses, celle qui serpente dans « l’aer-dau-tenp », qui joint la terre au ciel.

couv_vendee_impA travers une histoire de la Vendée, de Jean Chiron, aux Editions du Petit-Pavé

Papy Joseph et Théo, son petit-fils, entreprennent le plus fantastique des voyages et vous invitent à les suivre sur les chemins de l’histoire de la Vendée. Ensemble, vous revivrez les grandes heures de l’histoire du département, de la Préhistoire à nos jours. Un beau périple sur les traces des Vikings, à St-Philbert-de-Grand-Lieu, au siège de La Roche-sur-Yon, durant la guerre de Cent Ans, à l’abbaye de Maillezais, avec les bâtisseurs de la cathédrale, durant lequel vous serez aussi les témoins des combats des guerres de Vendée à Montaigu, Saint-Vincent-Sterlanges et à Luçon, de l’Empereur Napoléon Ier à Fontenay et Montaigu, après une halte à Napoléon-Vendée « sa ville », et finirez par découvrir la Vendée moderne.

Un bel ouvrage, pédagogique et vulgarisateur, à la découverte de nos ancêtres, de leurs échecs et de leurs souffrances dans la défense de leurs convictions.

Un bonheur fou dbonheur fou_audureaue André Audureau, chez Geste Editions-La compagnie du livre

Des personnages originaux, des destins exceptionnels. Des aventures qui surgissent du quotidien ; des rêves, tous authentiques, qui viennent illuminer des vies et leur donner un sens… C’est à ces rencontres que nous invite André Audureau, celle de la jeune femme qui croit avoir trouvé le bonheur fou, celle de la vieille dame au volant d’un autobus qui se désintègre, celle de Maria Marais qui revient en France afin de se venger de son violeur de jadis, celle de Vincent Bonneval, l’employé de banque qui veut infiltrer le milieu de la noblesse terrienne, celle du jeune prof d’anglais parti chercher le secret de son identité au fond de la forêt ougandaise, et bien d’autres encore qui vous attendent au détour des pages de ce livre de nouvelles qui mêle rêves, réalités, aventures, quêtes du double, du frère, de l’amour. Évadez-vous dans des univers inattendus !

mademoislle trystramMademoiselle Trystram, de Cyriaque Griffon, chez Fauves Editions

Après des débuts au music-hall, une jeune et jolie danseuse va faire quelques apparitions dans de grands classiques du cinéma. Très vite, les sirènes de Hollywood vont réclamer Solange Podell. Des pressions l’amèneront cependant à mettre in à sa carrière new-yorkaise. Sa passion pour la photographie la fera alors passer de l’autre côté de l’objectif. Lors du festival de Cannes, sa rencontre avec Grace Kelly changera à jamais son destin… La vie de Solange  Podell est bien plus qu’une simple existence jalonnée de rencontres fabuleuses : du Paris de l’Occupation au Hollywood en pleine chasse aux sorcières, en passant par La Havane en pleine révolution, le New York psychédélique ou l’Amérique secouée par les tensions raciales, c’est un voyage fait d’escales palpitantes dans le temps et dans l’Histoire. Cyriaque  Grifon dresse avec précision le portrait d’une femme à l’existence romanesque, jusqu’à son ultime et fracassante révélation. Derrière le petit rat du Châtelet devenu Bluebell Girl puis photographe sur le Rocher, une ombre mystérieuse la suit au il des ans. Mais qui est donc Mademoiselle Trystram

Jacques Auxiette un socialiste chez les Chouans,  de Philippe Ecalle et Jean-Marcel Boudard aux Editions Les Chantuseries

La personnalité de Jacques Auxiette a marqué la région des Pays de la Loireauxiette-écalle et le département de la Vendée d’une empreinte profonde. Car l’homme a été président de la région pendant onze ans (de 2004 à 2015), maire de La Roche-sur-Yon pendant vingt-sept ans (de 1977 à 2004) et conseiller municipal de cette ville de 2004 à 2014.

Les deux auteurs de cette enquête, journalistes à la rédaction du journal Ouest-France de La Roche-sur-Yon, fins analystes de la vie publique régionale, ont rencontré une centaine de témoins, de tous bords politiques, pour brosser le portrait de celui qui laisse le fauteuil de président de la région en décembre 2015. Un portrait sans concession. Une mise en perspective qui vaut pour les échéances politiques à venir.

 Le nouveau châtelain de Peter Robert Scott aux Editions Les Chantuseries

le nouveau châtelainQui est cet enfant en haillons recueilli par les quatre frères Lecomte dans leur château en Vendée ? Personne ne s’est soucié de savoir d’où il venait. Jusqu’au jour où le dernier des quatre frères meurt. Alors, la question devient un vrai défi à relever pour Stéphane Lecomte, le dernier héritier de ses oncles. Pour lui et sa famille, qui habitent Paris, ce château en Vendée, c’est un peu « le bout du monde ». Il peut encore refuser l’héritage. D’autant que le château est en très mauvais état et que le testament de l’oncle Jérôme comporte des conditions bien particulières.

Les figures des oncles de Stéphane Lecomte imprègnent toujours le présent. Les caractères des personnages sont dépeints avec finesse et une profonde humanité. Le suspens, qui entoure les conditions de cet héritage et cette aventure familiale, est mené avec habileté. Le roman fourmille de rebondissements pittoresques qui tiennent en haleine le lecteur. L’auteur est un fin observateur de la nature humaine.

Ce que murmurent les étoiles de Dominique Durand aux Editions Durand-Peyrolesdurand_murmurent étoiles

Quand l’homme est confronté à une situation extrême et inattendue, deux solutions s’offrent à lui : ou il la subit, ou il combat pour sa survie. Simple question de caractère, de facultés d’adaptation, mais dans les deux cas, le traumatisme vécu laissera forcément des traces…

William et Mary Perkins, un couple d’Américains sans histoire, et leur fille Allison, une adolescente un brin rebelle, quittent la Floride pour se rendre vers leur destination de vacances, le prestigieux parc national des Great Smoky Mountains. Alors que leur Chevrolet traverse paisiblement la Géorgie, la route I-75 d’Atlanta disparaît soudainement et tous trois se retrouvent piégés sur une voie désaffectée, suspendue au cœur d’un désert brûlant. Tout en poursuivant leur quête d’explications rationnelles, ils vont devoir s’unir et lutter de toutes leurs forces pour survivre sur ce mystérieux territoire inconnu, où le danger guette à chaque instant. William, Mary et Allison ne pouvaient imaginer que leur présence insolite sur ce site tenu secret constituait le prélude du plus fou, du plus pharaonique, du plus extraordinaire projet jamais envisagé par les hommes…

Retrouvez cette bande annonce vidéo pour en savoir davantage

Le caillou Blanc de Phil Hervouet chez Publibook9782342029505_r

« J’ai regagné mon espace, je me suis allongé sur mon lit avec mon bouquin sur ma poitrine et le parfum de Mariez dans ma tête. J’ai laissé ma place vide, ce soir-là au refectoire. La parlotte était de circonstance. Mon brave infirmier me l’a dit plus tard, la Marthe allant de table en table saucer la bonne parole. Je me suis ennivré de poésie touts la nuit. Chaque vers était un pansement à ma douleur physique. Le mot et le caillou sont semblables en ce sens qu’i1s ont l’image même de la pureté. »

Ernest, personnage secret au passé mystérieux, autour duquel tourne l’écriture de ce roman à l’atmosphère crépusculaire et ombrageuse. Oeuvre teintée de mélancolie,  aux figures énigmatiques, où le present s’ efface devant les réminiscences du passé et les bribes de souvenir. Le cailliou blanc est de ces récits en forme de requiem, imprégné de regrets et d’ interrogations sur la vie, dont on ressort transformé.

magaud_le livre des souvenirsLe livre des souvenirs de Yvan Magaud aux Editions Durand-Peyroles

Dans le grenier de la grande demeure familiale, Noé découvre les lettres d’une correspondance entre deux amoureux. Elles datent d’une guerre lointaine dont il n’a jamais entendu parler. Un livre des souvenirs, en possession de sa famille depuis des années, va lui apporter des réponses, mais aussi l’entraîner, lui et les siens dans une aventure extraordinaire. Amours, guerre, secrets de famille, aventures, magie sont au menu de cette histoire pleine de surprises.

Un étrange rendez-vous de Eveline Thomer chez Océane EditionsEtrange Rendez-vous_thomer_1ère couv

Dans sa veine toute personnelle, qui traite des la femille et des sentiments, Éveline Thomer revient avec ce rendez-vous étrange qui onte une bien curieuse histoire de famille.
Pour faire plaisir à sa grand-mère, Théo creuse un puits et découvre, profondément enfoui sous terre, un coffre rouillé. Il se trouve embarqué, malgré lui, dans une incroyable aventure dont il devra reconstituer la trame. D’une galerie de portraits saisissants de vérité, Éveline Thomer nous brosse les méandres d’âmes immortelles avec la sensibilité et la finesse d’une virtuose des destins. Au fil de l’histoire, les rebondissements et les hypothèses se multiplient jusqu’au dénouement, aussi surprenant qu’émouvant.
Suspense et frissons sont aussi au rendez-vous. On cherche de l’eau, on trouve un trésor, ou d’autres choses inattendues. « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ».

 

Les Contes de la Mésange I et II de Françoise BidoisCOUV TOME I p1

Deux livres de Françoise Bidois viennent de paraître. Une petite mésange du nord-ouest vendéen raconte. Elle s’intéresse tout particulièrement à une grand-mère. Entre le merveilleux et le légèrement caustique, Françoise Bidois nous porte dans un monde heureux avec style et légèreté, sans jamais exclure la raison et la gravité. Ecoutez la mésange, elle porte le message de la vie, tout simplement…

 

 

Théobald, le dernier templier de Vendée de Jean-Paul Bourcereau, chez Geste Editions Ce récittheobald rapporte la rencontre de l’auteur avec l’un des douze Templiers chargés secrètement de pérenniser l’Ordre après sa disparition officielle de France. Cela commence comme une histoire du « Club des Cinq » mais se transforme, au fil des pages, au fil des découvertes, en un parcours étrangement initiatique. Cette histoire du Temple revisitée, servie par un constant humour au second degré, s’adresse aussi bien à tous les férus d’histoire qu’aux amateurs de merveilleux et aux amoureux de la langue française. « Théobald » vient de remporter le Prix du Héron cendré au salon du Livre de Saint-Gervais

louis gouraud_la traqueLa Traque de Louis Gouraud, aux Editions Les Chantuseries

Pendant la seconde guerre mondiale, le tiers de la population vendéenne de confession juive a été déportée et est morte, gazée, brûlée, à Auschwitz. Louis Gouraud a consulté les archives. Il a interrogé les survivants et les témoins. De son travail, il résulte un livre d’Histoire. Un livre bouleversant. On y découvre l’horreur de « la solution finale » voulue par le régime nazi et l’implacable machine mise en place par le régime de Vichy, pourchassant hommes, femmes, enfants, jusqu’au fond des villages vendéens. L’auteur s’interroge sur l’attitude de l’Église. Il salue les initiatives héroïques prises par ceux qui deviendront les Justes parmi les Nations. Un livre sans concessions pour ne jamais oublier.