Evolution de l’association

Aux origines

En 1977, la Société des écrivains de Vendée est née de l’initiative de deux écrivains membres l’Académie de Bretagne et de l’Association des écrivains de l’ouest, Jean Huguet et Joseph Rouillé, afin de créer un comité vendéen, émanation de cette dernière, pour promouvoir la littérature dans notre département.

Joseph Rouillé en devient le premier président.

En quête d’identité

En 1982 l’association prit son indépendance sous l’appellation de la Société des écrivains de Vendée. Ses statuts précisent son objet  :

  1. Regrouper les écrivains vendéens de la grande région historique de Vendée, sans distinction de genre,
  2. Favoriser la promotion et la diffusion de leurs œuvres,
  3. Assurer leur défense professionnelle à l’exclusion de toute préoccupation politique, confessionnelle ou raciale,
  4. Organiser toutes manifestations, concours ou spectacles, de procéder à toutes publications ou diffusion
  5. Réaliser tout ce qui est de nature à promouvoir et à faire connaître la pensée littéraire vendéenne.

Les actions et les prix littéraires

La S.E.V. s’est tout de suite imposée par l’instauration d’un prix littéraire, récompensant un ouvrage traitant de la Vendée ou écrit par un auteur vendéen. La remise de ce prix, financé par le Conseil général, a lieu dans le cadre de l’hôtel du département.

Par ailleurs, un petit bulletin annuel, Lire en Vendée, donnant des critiques sur les publications des principaux éditeurs de l’ouest, était distribué gratuitement chez les libraires.

La Société s’est également manifestée par des séances de signatures, durant l’été, et des débats sur des thèmes intéressant la Vendée.

Pour son 10ème anniversaire, la Société a édité un livre collectif sous le titre clé Hauts lieux de Vendée. Elle a récidivé, en 1997, avec Histoires et nouvelles de Vendée.

Une société qui évolue

Après les années de présidence de Michel Dillange, la Société a confié sa direction à Jean de Raignac.

Le nouveau conseil d’administration s’est attaché au recrutement et le nombre des adhérents a pratiquement doublé.

Mais c’est surtout Lire en Vendée qui a été l’objet de tous ses soins. Le bulletin a vu son nombre de pages se multiplier (56 au  numéro de la fin 2011), grâce au travail d’une petite équipe active et à une subvention du Crédit Mutuel. Cette parution désormais en ligne se veut le lieu de vie de la littérature vendéenne.

Vers l’avenir

Jean de Raigniac préside la SEV jusqu’en septembre 2015. Gilles Bély, jusqu’ici secrétaire, lui succède. En quarante ans, la SEV aura eu quatre présidents. La SEV continue d’attirer de nouveaux adhérents. Elle compte aujourd’hui 120 membres, ce qui en fait l’une des plus importantes associations d’auteurs de toute la France.

Partagée avec les Amis de l’Historial, la revue « Lire en Vendée » connaît un grand succès dans les librairies et les points de vente où elle est disponible gratuitement. Elle présente les nouveautés de la littérature vendéenne: plus d’une centaine d’ouvrages chaque année.

Fondée en 1977, la Société des Ecrivains de Vendée  fête cette année le quarantième anniversaire de sa création. Un temps fort avec une exposition, au cours du Salon du Livre Vendéen les 22 et 23 juillet, en forêt de Grasla marquera particulièrement cette étape. Tout au long de l’année, en partenariat avec la Bibliothèque départementale de Vendée, les auteurs de la SEV iront à la rencontre de leurs lecteurs.