Fort Octave

fort octaveSon parcours

Octave Fort était né à Antezant, près de Saint-Jean-d’Angély le 4 juin 1922 de parents paysans vendéens émigrés en Charente-Maritime après la guerre de 14-18. De retour à Avrillé en 1931, il partit pour l’Allemagne de 1943 à 1945, requis par le service du travail obligatoire (STO).

En 1949, il se consacrait à l’enseignement, en Afrique du Nord, puis à Luçon à l’Institution Notre-Dame. En 1958, il se tournait vers le monde de l’assurance et devint inspecteur général. Prenant sa retraite en 1982, il devint maire de sa commune de résidence, Avrillé, durant un mandat de 1983 à 1989.

Très attaché à sa commune et à l’histoire, il écrivit de nombreux ouvrages sur l’histoire d’Avrillé et sur la Vendée, mais aussi des poèmes. Soucieux du patrimoine, il avait acheté le terrain où se situe la fontaine Saint-Gré pour l’offrir à la commune en 2004. Octave Fort est décédé en 2014.

Ses publications

Avrillé au pays des menhirs, en 1986

Clemenceau en retraite à Belébat puis Clemenceau un Vendéen, en 1991

Saint-Domnin et ses compagnons martyrs, d’Avrillé au Puy-en-Velay, en 1992, qui obtint le prix de Ecrivains de Vendée

Tu es encore davantage mon fils ou le témoignage d’un requis STO en Allemagne, en 1994

Au fil du temps, en 1996
Une fontaine miraculeuse : Saint-Gré, en 1996
De Lattre un Vendéen, en 1998
Sans tambour ni trompettes,  2001