Dugast Anthony

Son parcours
Ouvert sur le monde, épris de patrimoine en général, assoiffé d’histoire,  c’est tout naturellement qu’il s’est intéressé très jeune à l’histoire des Guerres de Vendée qui le lient  à mes  racines.
D’abord par curiosité, ensuite par passion, c’est avec ténacité qu’il a effectué des recherches historiques depuis des années sur le chef chouan de 1832 à Vallet  :  Le Chauff de la Blanchetière.
Cette histoire  l’a fait vivre avec intensité le lien fort qui l’attache à la propriété de la Blanchetière que possède sa famille, côté paternel. Pour y avoir vécu, grandi tel le « grand Meaulnes »,  ce domaine le nourrit et unit les générations. Ainsi il est le témoin du passé, du présent et regarde vers l’avenir.
Il a effectué ses études supérieures à l’institut supérieur de la logistique et du transport à Montaigu  de 1992 à 1994. Aujourd’hui il est responsable de camionnage au sein du groupe de transport Geodis. Mais son jardin secret reste l’Histoire avec ses surprises, ses rencontres, sa richesse en événements mais surtout  les hommes, les femmes qui ont construit notre monde et restent vivants dans notre mémoire collective

Ses publications

« Vallet 1832, un chef chouan dans la Vendée de Madame » – Préface Jean de Malestroit – Editions Opéra

Chef chouan lors de la dernière guerre de Vendée en 1832, François-Xavier Le Chauff de la Blanchetière,  naît à Vallet dans le Pays Nantais en 1790. Il fut l’un des plus fidèles serviteurs de la duchesse de Berry. Dans cet ouvrage, nous découvrons le rôle qu’il a joué lors de ces événements et toutes les conséquences qui en résultèrent. Lui et sa famille subirent les perquisitions dans leur château de la Blanchetière en Vallet notamment avec la venue du général Dermoncourt. Ils connurent aussi  l’exil : Jersey, Guernesey, Fribourg en Suisse et enfin Gratz en Autriche où ils séjournèrent auprès de la duchesse de Berry et du Comte de Chambord. Ils rentrèrent en France quelques années plus tard pratiquement ruinés. C’est  une fresque romanesque et historique sur un personnage oublié de  la Vendée militaire qui mérite d’être redécouvert.

Site : www.vendeemilitaire.fr