Dumaine Genèv

Son parcours

De formation universitaire et paramédicale, l’auteur a collaboré à l’écriture d’ouvrages techniques mais, rien ne la destinait à l’écriture de fiction.

Dans son premier roman, tout comme dans le second, Genèv Dumaine fait référence à la génétique. Un clin d’œil à Albert Jacquard, généticien des populations et grand humaniste avant tout, dont elle fut élève. Il n’hésitait pas à mettre en garde ses étudiants contre les amalgames. Par exemple, associer une anomalie génétique à un profil comportemental particulier ou bien prétendre qu’il existe des sous-espèces humaines. Il démontrait mathématiquement, combien ces dangereuses théories sont erronées. Geneviève Dumaine a retenu la leçon et, si elle s’est servie d’une anomalie chromosomique particulière dans son premier livre, c’est précisément parce que les américains avaient associé, dans les années 60, cette anomalie à un profil de grand délinquant, voire d’assassin. Bien sûr, dans la réalité, il n’en est rien.

Ses publications

Catégorie : premier roman policier type thriller
publié fin septembre 2005
Nombre de pages : 304
Editeur : Au fil des mots
Lieux de l’intrigue : Bretagne, Loire Atlantique, Vendée, Charente Maritime.
Résumé du roman
Entre Bretagne, Loire Atlantique, Vendée, Charente Maritime, l’intrigue rebondit sur deux histoires en parallèle, où l’amour et l’humour agrémentent le suspens. Dans ce roman, aucune goutte de sang n’est versée. Tout est en atmosphère. Quelque chose d’étrange, d’illogique, d’irrationnel enraye régulièrement les investigations des policiers et met à mal les neurones du lecteur.

Catégorie : second roman policier type thriller publié
début octobre 2008
Nombre de pages : 299
Editeur régionaliste : Geste éditions
Lieux de l’intrigue : Vendée.
Résumé du roman
Quel lien unit la paisible Vendée et l’île de la Réunion ?
L’horreur ! Des jeunes femmes atrocement mutilées sont retrouvées dans des endroits particulièrement isolés.
« Demain sera bien pire encore » n’est pas un roman sur la crise économique ou quelque chose de cet acabit. C’est un roman tonique, au fil du kendo, où l’amour et la haine mènent la danse et le suspens.